• En raison de la crise sanitaire liée au Covid-19, nous privilégions la livraison à domicile Colissimo. Le délai de livraison annoncé sera peut-être prolongé de quelques jours, merci de votre compréhension.
      Prenez soin de vous. L'équipe Dieti Natura
Bleuet

Bleuet

Fiche de synthèse

Nom commun Bleuet
Autre(s) nom(s) Bleuet des champs, casse-lunettes
Nom(s) scientifique(s) Centaurea cyanus
Famille Asteraceae
Origine Europe
Partie(s) utilisée(s) Fleurs
Principaux actifs Anthocyanosides, flavones et protocyanine
Propriété(s) associée(s) Apaisant et décongestionant pour les yeux | Action revitalisante pour la peau

Qu'est-ce que le bleuet ?

Le bleuet (Centaurea cyanus) est une plante herbacée connue pour ses belles fleurs bleues ou violacées. L'eau florale de bleuet, aussi appelée eau de bleuet ou hydrolat de bleuet, est incontournable pour les soins des yeux et de la peau. Ses propriétés apaisantes et décongestionnantes sont idéales pour soulager les yeux fatigués, gonflés et irrités. Très appréciée comme lotion démaquillante naturelle et délicate, l’eau de bleuet est aussi employée pour redonner de l’éclat aux peaux ternes, fatiguées et relâchées.

Origine, habitat et culture

Le bleuet est une plante annuelle originaire d’Europe faisant partie des centaurées, un genre botanique qui fait référence au centaure Chiron dans la mythologie grecque. Il aurait été le premier à percevoir les bienfaits des centaurées. Ces plantes lui auraient permis de soigner ses plaies au pied après avoir été blessé par Hercule.

Dès l’Antiquité, les bleuets furent utilisés pour le soin des inflammations et des irritations des yeux. On retrouve de nombreuses mentions de cette utilisation dans les écrits du Moyen-Âge. A cette époque, l’abbesse Hildegard von Binge désigna pour la première fois le bleuet comme une plante médicinale.

Au XVIème siècle, les apothicaires avaient pour habitude de recommander les bienfaits des fleurs de bleuet pour soigner les affections des yeux. Ils préparaient des collyres (gouttes pharmaceutiques) en pilant des fleurs de bleuet dans de l’eau de pluie. Cet usage valut au bleuet d’être surnommé « casse-lunettes ».

Aujourd’hui, l’eau de bleuet s’est imposée comme une eau florale de référence pour soulager les irritations oculaires, les yeux fatigués, gonflés et irrités. L’eau de bleuet est aussi utilisée depuis longtemps pour revitaliser les peaux ternes, fatiguées et relâchées. Au Moyen-Âge, les femmes l’employaient pour redonner de l’éclat à la peau et illuminer le regard.

Origine-bleuet

On lui accordait aussi des vertus magiques pour favoriser l’amour pur et profond. A ce titre, l’eau de bleuet était d’ailleurs un ingrédient incontournable des philtres d’amour. Dans le langage des fleurs, le bleuet est un symbole de délicatesse.

La fleur de bleuet est aussi un symbole très fort dans l’histoire française. Elle symbolise la mémoire et la solidarité envers les anciens combattants, les victimes de guerre, les veuves et les orphelins. On raconte que le bleuet était une des seules plantes qui parvenaient à pousser dans les tranchées et les champs de batailles.

A l’origine, le bleuet n’avait aucun mal à pousser à l’état sauvage dans les friches, les bords de chemins, les champs et les prairies. Aujourd’hui, cette plante a disparu dans de nombreuses régions en raison de l’usage intensif des herbicides. Des cultures de bleuets sont désormais réalisées dans plusieurs régions européennes, notamment en France.

Le bleuet peut s’adapter à de nombreuses conditions de culture. Elle est très résistante face aux maladies et aux attaques de parasites. Elle résiste au froid et aux fortes chaleurs. Elle nécessite simplement du soleil et de la chaleur. Les fleurs apparaissent généralement au début de l’été.

Apparence, composition et format

Le bleuet est une plante herbacée mesurant entre 20 et 60 centimètres de hauteur. Ses tiges rigides de couleur gris-vert présentent un aspect cotonneux. Ses feuilles sont lancéolées et d’un vert franc.

En été, on reconnaît les bleuets par leurs inflorescences en capitules de couleur bleue ou violacée. Aujourd’hui, il est possible de trouver de nouvelles variétés de bleuets avec des fleurs présentant d’autres couleurs : blanches, roses, pourpres, violettes ou encore jaunes.

Les fleurs de bleuet renferment différents composés :

  • des polysaccharides dont de la pectine ;
  • - des polyphénols dont des pigments anthocyanosides, des flavones et de la protocyanine ;
  • - des polyènes ;
  • - des polyines.

Les fleurs de bleuet sont récoltées durant l’été pour profiter de leurs bienfaits. Elles sont cueillies puis mises à sécher.

Apparence-bleuet

Des décoctions ou des infusions de fleurs séchées peuvent être réalisées. Toutefois, le format le plus connu est l’eau de bleuet. Aussi appelée hydrolat de bleuet, cette eau florale est couramment employée comme lotion apaisante pour les yeux et comme soin pour la peau. Elle peut aussi être employée en bain de bouche en cas d’irritations et d’inflammations buccales.

Propriétés et effets recherchés

Propriétés apaisantes et décongestionnantes pour les yeux

Les bienfaits des fleurs de bleuet au niveau des yeux sont connus depuis l’Antiquité. Grâce à ses propriétés calmante, adoucissante, décongestionnante et antiprurigineuse, l’eau florale de bleuet est idéale pour soulager les désagréments au niveau des yeux : irritations, fatigue des yeux, paupières gonflées… Elle est aujourd’hui couramment préconisée comme lotion démaquillante naturelle et délicate pour les contours des yeux.

Au-delà des propriétés ci-dessus, l’eau de bleuet présente également une action anti-inflammatoire et antiseptique. Elle peut ainsi présenter intérêt non négligeable en cas de conjonctivite, une inflammation au niveau des yeux pouvant être d’origine bactérienne, virale, allergique ou bien être provoquée par un élément extérieur irritant. La conjonctivite touche plus particulièrement la conjonctive, la membrane recouvrant la sclérotique ou sclère (blanc de l’oeil) et l’intérieur des paupières. Elle provoque plusieurs symptômes dont des démangeaisons, des paupières gonflées, un écoulement purulent et dans certains cas une vision troublée.

Action revitalisante pour la peau

Les bienfaits de l’eau de bleuet ne s’arrêtent pas au niveau des yeux. L’effet astringent et rafraîchissant de cette eau florale est idéale pour tonifier et raffermir la peau du visage. Elle a une action revitalisante pour les peaux ternes, fatiguées et relâchées. L’eau de bleuet a aussi l’avantage de présenter des propriétés calmantes, adoucissantes et purifiantes. Elle trouve ainsi toute sa place dans les rituels de soins pour la peau. Elle peut également être une alliée précieuse pour soulager une brûlure légère ou un coup de soleil.

Autres usages

L’eau de bleuet a un usage moins connu. En bain de bouche, elle peut permettre de soulager les irritations et les inflammations buccales. Elle peut notamment être utile en cas d’aphtes et de gingivites (inflammations des gencives).

Dosage et posologie

La dose d’eau de bleuet à utiliser dépend de l’usage. L’eau de bleuet peut aussi bien être employée de manière très localisée au niveau des contours des yeux, sur le visage ou sur l’intégralité du corps. Elle peut être appliquée sur les zones concernées à l’aide d’un coton, d’une compresse ou bien encore d’un brumisateur.

Contre-indication, danger(s) et effet(s) secondaire(s)

L’eau florale de bleuet ne présente pas de contre-indications. Aucun effet secondaire n’a été relevé.

Associations suggérées

Yeux fatigués : Eau de rose

Peaux ternes, fatiguées et relâchées : Eau de fleur d’oranger

Informations complémentaires

Les informations de cette fiche sont données à titre indicatif et ne peuvent en aucun cas se substituer à l’avis d’un professionnel de santé. En outre, de nouvelles études peuvent venir contredire ou compléter les informations de cette fiche. En cas de doute, il convient de demander conseil à un professionnel de santé.

Sources

M. Wilson, Fleurs comestibles : du jardin à la table, Les Editions Fides, 2007, 278 pages.

A. C. Valderrama, Le Grand livre de la cueillette sauvage, Éditions Leduc.s, Avr. 2019, 192 pages.

I. Boffelli, I. Bruno, Phytothérapie : L'essentiel du bien-être au naturel, Hachette Pratique, Janv. 2017, 256 pages

. K. Takeda, et al., Components of protocyanin, a blue pigment from the blue flowers of Centaurea cyanus, Phytochemistry, Jul 2005, 66(13):1607-13.

C. Duraffourd, J. Lapraz, Traité de phytothérapie clinique : endobiogénie et médecine, Elsevier Masson, 2002, 827 pages.

A. Nogaret, La phytothérapie : Se soigner par les plantes, Editions Eyrolles, Juil. 2011, 192 pages.

M. Borrel, Le grand livre des plantes médicinales: À cultiver soi-même : sur un rebord de fenêtre, un balcon, toutes les clés du jardinage santé et de la phytothérapie maison, Éditions Leduc.s, Mars 2017, 286 pages.

G. Fuinel, Arbres et plantes médicinales du jardin, Fernand Lanore, 2002, 161 pages.

GB. Escher, et al., Chemical study, antioxidant, anti-hypertensive, and cytotoxic/cytoprotective activities of Centaurea cyanus L. petals aqueous extract, Food Chem Toxicol, Aug 2018, 118:439-453.

N. Garbacki, et al., Anti-inflammatory and immunological effects of Centaurea cyanus flower-heads, J Ethnopharmacol, 15 Dec. 1999, 68(1-3):235-41.

Produit(s) contenant du bleuet

Retour haut de page