• En raison de la crise sanitaire liée au Covid-19, nous privilégions la livraison à domicile Colissimo. Le délai de livraison annoncé sera peut-être prolongé de quelques jours, merci de votre compréhension.
      Prenez soin de vous. L'équipe Dieti Natura
MSM

MSM

Fiche de synthèse

Nom commun MSM
Nom(s) scientifique(s) Méthyl-sulfonyl-méthane
Propriété(s) associée(s) Activité anti-inflammatoire | Action anti-rhumatismale | Pouvoir antioxydant

Qu'est-ce que la msm ?

L’appellation MSM désigne le méthyl-sulfonyl-méthane. C’est un composé présent naturellement au sein de l’organisme et qui possède une puissante activité anti-inflammatoire. Il est aujourd’hui proposé en supplémentation nutritionnelle pour la prise en charge des affections d’origine inflammatoire. Il est particulièrement utilisé pour réduire les symptômes de l’arthrose et de l’arthrite.

Origine, habitat et culture

Le méthyl-sulfonyl-méthane, souvent abrégé en MSM, est un composé présent naturellement dans l’organisme. Il circule notamment dans tout le corps humain via le plasma sanguin. Il est aujourd’hui proposé en supplémentation nutritionnelle.

Devenu aujourd’hui un actif de référence pour soulager les douleurs inflammatoires, le MSM est venu remplacer un autre anti-inflammatoire naturel utilisé pendant de nombreuses années : le DMSO pour diméthylsulfoxyde. Très populaire dans les années 1960 et 1970 pour soulager les symptômes de l’arthrose, de l’arthrite et de la goutte, le DMSO a vu sa consommation baisser en raison des effets indésirables qui lui étaient associés. Il était notamment connu que la prise de DMSO laissait un goût et une odeur d’ail en bouche.

Le MSM s’est rapidement imposé comme une alternative au DMSO pour deux raisons principales. Premièrement, contrairement au DMSO, le MSM n’induit pas la sensation d’avoir mangé de l’ail. Deuxièmement, ces deux molécules partagent une structure et des propriétés similaires. Ces similarités sont dues au fait que le MSM n’est autre qu’un dérivé du DMSO : DMSO2 pour diméthylsulfone.

origine_du_msm

Comme évoqué précédemment, le MSM est un composé dérivé du DMSO. Malgré la capacité de l’organisme à produire naturellement du MSM, un apport complémentaire peut s’avérer intéressant pour augmenter les niveaux et capitaliser pleinement sur ses propriétés anti-inflammatoires. Une cure est souvent préconisée lors de douleurs d’origine inflammatoire, comme celles survenant lors de crises de goutte, d’arthrose ou d’arthrite.

Plusieurs sources de MSM sont disponibles. Ce composé est notamment présent dans certaines plantes comme la prêle, ainsi que dans différents aliments comme le lait de vache, les betteraves, le chou, les tomates, le café, le thé ou la bière. Toutefois, les teneurs en MSM de ces produits restent relativement faibles. C’est pourquoi des compléments alimentaires ont également été élaborés.

Apparence, composition et format

Le méthyl-sulfonyl-méthane se présente généralement sous l’aspect d’une poudre blanche cristalline. Celle-ci est plébiscitée en alternative à la poudre de DMSO car elle ne présente aucune odeur.

La poudre de MSM peut être proposée telle quelle ou bien conditionnée en gélules, en capsules ou en tablettes. Elle peut également être intégrée à des crèmes à usage topique.

Le MSM peut également être associé à d’autres principes actifs comme la glucosamine ou la chondroïtine, en particulier dans le cadre d’une cure anti-rhumatismes.

L’intérêt du MSM en supplémentation est lié à sa teneur élevée en soufre : il est composé à 34% de soufre élémentaire. Biodisponible, le soufre élémentaire est libre et peut être utilisé par l’organisme.

Apparence_du_MSM

Cette particularité présente un atout non négligeable car le soufre est un oligo-élément qui participe à différentes fonctions du corps humain.

Propriétés et effets recherchés

propriete_effets_du_MSM

Activité anti-inflammatoire

Le MSM doit sa réputation à sa capacité à réguler la réponse inflammatoire. Cette activité anti-inflammatoire lui confère des bénéfices en cas de :

  • Rhumatismes : L’usage le plus connu et le plus répandu du MSM est son indication thérapeutique contre les rhumatismes comme l’arthrose et l’arthrite. En effet, plusieurs études ont montré que la prise de MSM pouvait contribuer à réduire les douleurs inflammatoires, ainsi que la raideur et le gonflement des articulations.
  • Pathologies inflammatoires : Du fait de son activité anti-inflammatoire, le MSM présente également un intérêt dans la prise en charge d’autres troubles inflammatoires. Une étude a notamment souligné qu’il pouvait s’avérer efficace pour les patients souffrants de cystite interstitielle. D’autres études se sont quant à elle intéressées à son usage pour la prise en charge de la rhinite allergique, notamment saisonnière. Il semblerait que le MSM puisse être efficace pour diminuer les symptômes associés, dont les symptômes respiratoires.

Potentiel antioxydant

D’après les données scientifiques actuelles, le MSM semble également favoriser l’activité antioxydante de plusieurs enzymes. De cette façon, il contribuerait à lutter contre le stress oxydant, un phénomène connu pour être responsable de nombreux dommages cellulaires et être impliqué dans le vieillissement de l’organisme.

Autres bienfaits à l’étude

Le MSM fait encore aujourd’hui l’objet de nombreuses études. Les derniers résultats suggèrent que ce composé puisse également contribuer à préserver le cartilage, améliorer les fonctions motrices, réduire les courbatures après un exercice physique ou encore améliorer la qualité de la peau. Des études sont aussi en cours pour évaluer son intérêt potentiel dans la lutte contre les cancers. Des premiers résultats prometteurs ont en effet été constatés dans le cadre de différents cancers dont ceux du sein, de l’œsophage, de l’estomac, du foie, du côlon et de la peau.

Dosage et posologie

Posologie_MSM

A ce jour, il n’existe pas de dosage indicatif pour le MSM. Toutefois, les posologies les plus souvent proposées se situent entre 1 et 3 gramme(s) par jour pour soulager les douleurs inflammatoires. La dose journalière peut varier en fonction des besoins de chacun et peut également changer si le MSM est associé à d’autres principes actifs.

Il est souvent conseillé de diviser la dose journalière de MSM en plusieurs prises. De plus, une cure est généralement préconisée sur une durée de 30 jours maximum. D’une manière générale, il convient de se référer aux indications mentionnées sur les préparations. En cas de doute, un avis médical est recommandé.

Contre-indication, danger(s) et effet(s) secondaire(s)

Contre-indications :

Le MSM est un composé présent naturellement au sein du corps humain. Il est bien toléré par l’organisme. Toutefois, étant donné ses activités, le MSM est contre-indiqué par mesure de précaution chez :

  • les enfants et les femmes enceintes ou allaitantes ;
  • les sujets atteints de troubles rénaux ;
  • les patients traités sous chimiothérapie anticancéreuse.

Effets secondaires :

A ce jour, aucun effet secondaire majeur n’est associé à la prise de MSM. Seuls quelques effets secondaires mineurs et passagers ont pu être répertoriés : des nausées, des diarrhées et des maux de tête.

Associations suggérées

Articulation : Glucosamine, chondroïtine

Informations complémentaires

Le MSM peut faire l’objet de nouvelles études scientifiques. Les résultats de ces travaux peuvent venir contredire ou compléter les informations de cette fiche. En cas de doute, il convient de se rapprocher d’un professionnel de santé.

Sources

A. Sarubin-Fragakis, American Dietetic Association The Health Professional's Guide to Popular Dietary Supplements, American Dietetic Association, 2007, 682 pages.

B. Lockwood, Nutraceuticals: A Guide for Healthcare Professionals, Pharmaceutical Press, 2007, 426 pages.

Methylsulfonylmethane (MSM), Monograph, Altern Med Rev, Nov 2003, 8(4):438-41.

V. Kotsirilos, L. Vitetta, A. Sali, A Guide to Evidence-based Integrative and Complementary Medicine, Elsevier Health Sciences, Janv. 2011, 550 pages.

W. Amzallag, La Promesse de l’Immortalité,, Lulu.com, 11 sept. 2016, 529 pages.

M. Butawan, R. L. Benjamin, R. J. Bloomer, Methylsulfonylmethane: Applications and Safety of a Novel Dietary Supplement, Nutrients, Mars 2017, 9(3): 290.

H. Ahn, et al., Methylsulfonylmethane inhibits NLRP3 inflammasome activation, Cytokine, Fev. 2015, 71(2):223-31.

Y. H. Kim, et al., The anti-inflammatory effects of methylsulfonylmethane on lipopolysaccharide-induced inflammatory responses in murine macrophages, Biol Pharm Bull, Avr. 2009, 32(4):651-6.

E. M. Debbi, et al., Efficacy of methylsulfonylmethane supplementation on osteoarthritis of the knee: a randomized controlled study, BMC Complement Altern Med, Juin 2011, 11():50.

L. S. Kim, et al., Efficacy of methylsulfonylmethane (MSM) in osteoarthritis pain of the knee: a pilot clinical trial, Osteoarthritis Cartilage, Mar 2006, 14(3):286-94.

S. J. Childs, Dimethyl sulfone (DMSO2) in the treatment of interstitial cystitis, Urol Clin North Am, Fev. 1994, 21(1):85-8.

Vidal, Méthyl sulfonyle méthane (MSM), eurekasante.vidal.fr (Consulté le 28/07/2018).

Produit(s) contenant du MSM

Retour haut de page