Krill

Krill

Fiche de synthèse

Nom commun Krill
Nom(s) scientifique(s) Euphausia superba, Meganyctiphanes norvegica
Famille Euphausiacea
Origine Océans Arctique, Antarctique et Atlantique
Partie(s) utilisée(s) Huile de krill
Principaux actifs Oméga 3, astaxanthine
Propriété(s) associée(s) Pouvoir antioxydant | Activité anti-inflammatoire | Effets cardioprotecteurs | Potentiel neuroprotecteur

Qu'est ce que le krill ?

Il n’existe pas un krill mais plusieurs centaines d’espèces différentes. Ce sont de petits organismes marins très appréciés des baleines et très prisés en supplémentation nutritionnelle. En quelques années, l’huile de krill s’est imposée comme un produit de supplémentation nutritionnelle de référence en raison de sa richesse en oméga 3. Cette huile d’origine marine est également appréciée pour son activité anti-inflammatoire et antioxydante qui lui confère des effets protecteurs à plusieurs niveaux de l’organisme.

Origine, habitat et culture

Le mot krill est un terme emprunté aux baleiniers norvégiens. Il désigne un ensemble de petits organismes vivants qui constitue la nourriture de nombreux mammifères marins dont les baleines, les orques, les dauphins et les phoques. Il est aussi consommé par les calamars, les manchots, les oiseaux de mer et les gros poissons comme le thon ou le saumon. Les experts considèrent le krill comme l’une des bases de la chaîne alimentaire.

Le krill est présent dans de nombreuses étendues d’eau à travers le monde. A ce stade, il est important de savoir qu’il existe plus de 80 espèces de krill différentes. Ces espèces appartiennent à la grande famille des euphausiacés mais possèdent toutefois leurs spécificités propres, notamment en ce qui concerne leur habitat. Par exemple, les deux espèces de krill les plus connues sont le krill antarctique (Euphausia superba) et le krill atlantique (Meganyctiphanes norvegica). Alors que le premier préfère les eaux froides près des pôles, le second est particulièrement présent dans les eaux tempérées et tropicales

La pêche du krill a débuté dans les années 1970 à l’initiative des Russes et des Japonais. Les premiers essais furent des échecs du fait de la complexité technique de cette pêche. Depuis, les progrès technologiques ont permis de faciliter cette pêche. En 2011-2012, la quantité de krill Euphausia superba pêché était estimée à 400 000 tonnes. Pour éviter une surpêche et un déséquilibre, de plusieurs mesures ont été prises pour mettre en place une pêche respectueuse. De nombreuses initiatives continuent également d’être expérimentées pour encadrer au mieux la pêche du krill.

Apparence, composition et format

Le krill est souvent comparé à une petite crevette. Il possède des antennes, deux grands yeux noirs ainsi qu’une carapace lui recouvrant la tête et les premiers segments thoraciques. Son abdomen allongé présente cinq paires de pattes qui ne possèdent néanmoins pas de pinces contrairement à la crevette. Concernant la taille, la couleur et la morphologie du krill, elles varient selon l’espèce.

La composition du krill est également différente d’une espèce à une autre. L’espèce Euphausia superba est souvent plébiscitée car elle possède d’excellentes qualités nutritionnelles. Elle présente :

  • une teneur élevée en acides aminés essentiels ;
  • une grande richesse et en acides gras oméga 3, dont l’acide eicosapentaénoïque (EPA) et l’acide docosahexaénoïque (DHA).

Cette espèce de krill renferme également :

  • des caroténoïdes dont l’astaxanthine ;
  • des vitamines comme les vitamines B, D et E ;
  • des minéraux dont du fer et du cuivre ;
  • des oligo-éléments comme l’iode ;
  • des phospholipides ;
  • des glucosamines ;
  • des phytostérols ;
  • de la chitine
apparence_du_krill

Depuis plusieurs années, l’huile de krill est proposée en supplémentation nutritionnelle pour capitaliser notamment sur sa richesse en oméga 3. Pour faciliter sa consommation, celle-ci est disponible sous forme de capsules.

Propriétés et effets recherchés

Effets cardioprotecteurs

L’huile de krill est réputée pour sa richesse en oméga 3, des acides gras dont les bénéfices cardiovasculaires sont largement démontrés et reconnus. Plusieurs études ont évalué l’intérêt d’une cure en huile de krill pour la santé cardiovasculaire. Les chercheurs ont constaté qu’elle pouvait contribuer à réduire l’hypercholestérolémie et l’hyperlipémie, qui constituent deux facteurs de risques cardiovasculaires.

Activité anti-inflammatoire

Les études montrent que l’huile de krill peut également présenter un intérêt pour la prise en charge des troubles d’origine inflammatoire. Les chercheurs ont notamment constaté des bénéfices en cas de :

  • Rhumatismes : Plusieurs études ont montré que la consommation d’huile de krill pouvait améliorer le confort articulaire en luttant contre les douleurs d’origine inflammatoire, notamment celles qui surviennent en cas d’arthrose et d’arthrite.
  • Pathologies inflammatoires : Les chercheurs ont également obtenu des résultats positifs dans le cadre d’autres affections inflammatoires. Ils ont par exemple relevé une amélioration en cas d’inflammation gastro-intestinale.

Pouvoir antioxydant

L’huile de krill renferme de l’astaxanthine, un pigment caroténoïde qui est souvent présenté comme l’un des plus puissants antioxydants naturels. Il permet de contribuer à la défense de l’organisme en s’opposant aux dommages cellulaires causés par les radicaux libres.

Potentiel neuroprotecteur

Au-delà de leurs bénéfices au niveau cardiovasculaire, les oméga 3 apportés par l’huile de krill présentent des effets positifs au niveau du système nerveux central. Ils pourraient notamment contribuer à lutter contre le déclin des fonctions cognitives.

Dosage et posologie

A ce jour, aucune recommandation n’est établie pour la posologie de l’huile de krill. Cependant, il en existe pour les oméga 3 dont cette huile est particulièrement riche. Selon l’Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail (Anses), les apports nutritionnels conseillés sont de 250 mg par jour pour l’EPA et de 250 mg pour le DHA.

Il convient ainsi d’adapter la posologie en huile de krill en fonction de sa teneur en oméga 3 et des besoins de chacun. En cas de doute, l’avis d’un professionnel de santé est recommandé.

Contre-indication, danger(s) et effet(s) secondaire(s)

Contre-indications :

Consommée depuis de nombreuses années, l’huile de krill ne présente aucun danger pour la santé. Toutefois, étant donné son origine et sa composition, elle est déconseillée aux :

  • personnes présentant une allergie aux produits de la mer ;
  • patients sous traitement médical à base d’anticoagulants ;
  • patients allant subir une opération chirurgicale ;
  • enfants.

Pour les femmes enceintes et allaitantes, la prise d’huile de krill peut être envisageable mais sous accord et contrôle médical.

Effets secondaires :

A ce jour, aucun effet secondaire majeur n’a été constaté. Seule une odeur de poisson dans les urines est parfois constatée. Dans de rares cas, des nausées ont été relevées mais celles-ci ont été passagères.

Associations suggérées

Antioxydant : Vitamine E

Informations complémentaires

Le krill peut faire l’objet de nouvelles études scientifiques. Les résultats de ces travaux peuvent venir contredire ou compléter les informations de cette fiche. En cas de doute, il convient de se rapprocher d’un professionnel de santé.

Sources

J. Sylvestre Cétacés du monde: Systématique, éthologie, biologie, écologie, statut, Quae, Juin 2014, 352 pages.

P. Mollo, A. Noury, Le Manuel du plancton, ECLM, Avr. 2013, 198 pages.

Anses (Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail), Actualisation des apports nutritionnels conseillés pour les acides gras, Mai 2011, 327 pages.

S. Ursoniu, et al., Lipid-modifying effects of krill oil in humans: systematic review and meta-analysis of randomized controlled trials, Nutr Rev, Mai 2017, 75(5):361-373.

K. Berge, et al., Krill oil supplementation lowers serum triglycerides without increasing low-density lipoprotein cholesterol in adults with borderline high or high triglyceride levels, Nutr Res, Fev 2014, 34(2):126-33.

R. Bunea, et al., Evaluation of the effects of Neptune Krill Oil on the clinical course of hyperlipidemia, Altern Med Rev, Dec 2004, 9(4):420-8.

R. R. Ambati, et al., Astaxanthin: sources, extraction, stability, biological activities and its commercial applications--a review, Mar Drugs, Jan 2014, 12(1):128-52.

M.P. Barros, et al., Neuroprotective Properties of the Marine Carotenoid Astaxanthin and Omega-3 Fatty Acids, and Perspectives for the Natural Combination of Both in Krill Oil, Nutrients, Mars 2014, 6(3): 1293–1317.

M. Ierna, et al., Supplementation of diet with krill oil protects against experimental rheumatoid arthritis, BMC Musculoskelet Disord, Juin 2010, 11:136.

Y. Suzuki, et al., Krill Oil Improves Mild Knee Joint Pain: A Randomized Control Trial, PLoS One, Oct 2016, 11(10):e0162769.

M. Costanzo, et al., Krill oil reduces intestinal inflammation by improving epithelial integrity and impairing adherent-invasive Escherichia coli pathogenicity, Dig Liver Dis, Jan 2016, 48(1):34-42.

M. Costanzo, et al., Krill oil, vitamin D and Lactobacillus reuteri cooperate to reduce gut inflammation, Benef Microbes, Avr 2018, 9(3):389-399.

Vidal, Oméga-3 des huiles de poissons, eurekasante.vidal.fr (Consulté le 25/07/2018).

Produit(s) contenant du Krill

Retour haut de page