• En raison de la crise sanitaire liée au Covid-19, nous privilégions la livraison à domicile Colissimo. Le délai de livraison annoncé sera peut-être prolongé de quelques jours, merci de votre compréhension.
      Prenez soin de vous. L'équipe Dieti Natura
Kudzu

Kudzu

Fiche de synthèse

Nom commun Kudzu, kudzu du Japon, koudzou, puéraria, vigne japonaise
Nom(s) scientifique(s) Pueraria montana
Famille Fabaceae
Origine Japon, Chine et Corée
Partie(s) utilisée(s) Racines, fleurs et feuilles
Principaux actifs Flavonoïdes dont la puérarine, la daidzéine et la génistéine
Propriété(s) associée(s) Activité antioxydante et anti-glycation | Effets cardioprotecteurs et hépatoprotecteurs | Vertus apaisantes et relaxantes | Intérêt thérapeutique contre les addictions

Qu'est-ce que le kudzu ?

Le kudzu (Pueraria montana) est une plante grimpante originaire d’Asie. Aussi surnommé vigne japonaise, le kudzu est très apprécié en Asie pour ses qualités nutritionnelles et ses vertus thérapeutiques. Cette plante est reconnaissable par son développement rapide qui rappelle celui du lierre et ses grappes de fleurs pourpres qui font penser à une vigne. Si la fécule de racine de kudzu est utilisée dans des préparations culinaires, les feuilles sont quant à elles utilisées pour l’élaboration de remèdes traditionnels. L’un des plus connus est le remède anti-gueule de bois.

Plusieurs études ont en effet mis en avant les propriétés bénéfiques de cette plante contre les effets néfastes de l’alcool mais également contre d’autres substances néfastes dont le tabac. C’est pour cette raison que les extraits de kudzu sont aujourd’hui proposés en cure pour diminuer les sensations d’accoutumances, contribuer au bien-être général de l’organisme et ainsi soutenir un sevrage alcoolique ou tabagique.

Origine, habitat et culture

Appartenant au genre Pueraria, le kudzu est une plante grimpante originaire d’Asie. Présente dans plusieurs régions du continent asiatique dont le Japon, la Chine et la Corée, cette plante est utilisée depuis plusieurs millénaires pour ses vertus nutritionnelles et thérapeutiques. En Chine, des extraits de kudzu sont utilisés pour la préparation de remèdes traditionnels.

Les feuilles de kudzu sont notamment connues pour être employées pour lutter contre les effets néfastes de l’alcool et prévenir la gueule de bois. Ces feuilles sont également utilisées en infusion. Au Japon, la fécule de racine de kudzu est quant à elle appréciée pour ses qualités nutritionnelles et sa haute digestibilité.

Le kudzu pousse préférentiellement dans les régions chaudes au climat semi-tropical. Bien qu’il soit originaire d’Asie, il est désormais présent dans de nombreuses régions du monde. Le kudzu a notamment été introduit en Europe et aux Etats-Unis durant la seconde moitié du XIXème siècle.

localisation kudzu

Le kudzu est une plante grimpante dont le développement fait penser à celui du lierre. Cette plante peut recouvrir de grandes superficies de terrain mais peut aussi se développer sur le mur de maisons ou les troncs des arbres. Bien qu’il ait parfois mauvaise réputation chez les jardiniers, le kudzu est très apprécié des populations asiatiques, des herboristes et des phytothérapeutes.

Pour capitaliser sur les qualités nutritionnelles et les vertus thérapeutiques du kudzu, plusieurs parties de la plante peuvent être récoltées :

  • les jeunes pousses, entre les mois de mars et de mai
  • les feuilles plus tendres, entre les mois d’avril et de mai
  • les fleurs, entre les mois de mai et d’août
  • les gousses, de juin à août
  • les graines, de juillet à septembre
  • les racines, durant l’automne et l’hiver

Apparence, composition et format

Le kudzu est aussi surnommé vigne japonaise en raison de son apparence. Il présente de larges feuilles charnues de couleur verte et donne des grappes de petites fleurs pourpres.

Il développe ensuite des gousses aplaties remplies de graines noires. Les racines du kudzu présentent quant à elle une coloration beige.

Les utilisations du kudzu sont nombreuses. Ses racines sont notamment râpées, mises à l’eau et filtrées afin de récupérer la fécule de kudzu. Très prisée en Asie, celle-ci est par exemple utilisée pour la préparation de gâteaux, de sauces ou de nouilles.

Les feuilles du kudzu sont quant à elles proposées en infusion. Ce sont également les feuilles et les racines du kudzu qui sont utilisées pour l’élaboration de compléments alimentaires naturels.

illustration kudzu

D’une manière générale, le kudzu est connu pour contenir :

  • des flavonoïdes et des isoflavones dont la puérarine, la daidzéine et la génistéine
  • des courmarines
  • des stérols dont le bêta-sitostérol
  • des saponosides ou saponines
  • des protéines
  • des minéraux

Propriétés et effets recherchés

propriétés kudzu

Effets protecteurs

Les flavonoïdes présents dans le kudzu possèdent une activité antioxydante et anti-glycation. En effet, les flavonoïdes sont des molécules connues pour lutter contre les dommages causés par les radicaux libres et l’accumulation de produits de glycation avancés. Grâce à leurs effets protecteurs, ces substances peuvent contribuer à la lutte contre le vieillissement de l’organisme et à la prévention de certaines maladies.

A ce titre, les chercheurs attribuent notamment au kudzu :

  • Effet cardioprotecteur : Des études ont montré qu’une supplémentation en kudzu pourrait contribuer à la prévention de certains troubles cardiovasculaires.
  • Effet hépatoprotecteur : Certains composants du kudzu ont montré une activité hépatoprotectrice. En effet, les saponines présentes au sein de la racine du kudzu sembleraient agir en protégeant les cellules du foie.

Vertus relaxantes

D’après plusieurs études, les principes actifs auraient une action apaisante au niveau du système nerveux central. C’est pour cette raison que le kudzu est parfois préconisé en cas de stress, d’anxiété ou de déprimes passagères.

Intérêt thérapeutique contre les addictions

Le kudzu est principalement connu pour ses effets bénéfiques en cas de dépendances, notamment celles à l’alcool et au tabac. D’après les études menées à ce sujet, cette action positive serait liée à sa composition en flavonoïdes. Parmi ces molécules, la génistéine et la daidzéine présentent une action anti-inflammatoire et des propriétés détoxifiantes qui seraient particulièrement bénéfiques pour réduire les symptômes des addictions.

Certaines études suggèrent que l’usage de kudzu permettrait de réduire l’envie de boire de l’alcool, d’où son intérêt dans le cadre d’un sevrage alcoolique. D’autres études ont quant à elles montré que le kudzu présente un intérêt dans le cadre d’un sevrage tabagique, en limitant les symptômes associés comme l’irritabilité.

Contre-indication, danger(s) et effet(s) secondaire(s)

Contre-indications : L’usage de kudzu est déconseillé aux femmes ayant des antécédents personnels ou familiaux de cancer de sein. Il est aussi recommandé aux femmes enceintes ou allaitantes de demander un avis médical avant de commencer une cure.

Effets secondaires : A ce jour, aucun effet secondaire n’a été répertorié lors de l’usage de kudzu. Néanmoins, pour éviter tout risque de surdosage, il convient de respecter les doses recommandées.

Associations suggérées

Sevrage au tabac : Valériane, aubépine

Cardioprotecteur : Sauge rouge

Informations complémentaires

Il convient d’être vigilant à l’origine et à la qualité du kudzu proposé à la vente. Il est notamment important de vérifier l’absence d’OGM.

Le kudzu fait encore aujourd’hui l’objet d’études scientifiques. De nouveaux résultats peuvent venir contredire ou compléter les informations de cette fiche. En cas de doute, il convient de se rapprocher d’un professionnel de santé.

Sources

François Couplan, Pueraria lobata, Aimez vos plantes invasives: Mangez-les !, Quae, 15 avril 2015 - 144 pages.

T. K. Lim, Pueraria montana var. lobata, Edible Medicinal and Non-Medicinal Plants: Volume 10, Modified Stems, Roots, Bulbs, Springer, 2 février 2016 - 659 pages.

S. Lacoste, Kudzu, Ma bible de la phytothérapie: Le guide de référence pour se soigner avec les plantes, Éditions Leduc.s, 1 septembre 2014 - 648 pages.

RC Lin et al., Isoflavonoid compounds extracted from Pueraria lobata suppress alcohol preference in a pharmacogenetic rat model of alcoholism, Alcohol Clin Exp Res, Juin 1996, 20(4) - Pages 659-663.

L. Lu et al., Traditional medicine in the treatment of drug addiction, Am J Drug Alcohol Abuse., 2009, 35(1) - Pages 1-11.

DM Penetar et al., The isoflavone puerarin reduces alcohol intake in heavy drinkers: a pilot study, Drug Alcohol Depend, 1 novembre 2012, 126(1-2) - Pages 251-256.

C. Allioux Goldfarbe, Trouver son rythme grâce à la naturopathie, Jouvence Santé, 12 oct. 2016 - 256 pages.

AS Luguet, Le grand livre des fleurs de bach pour se soigner: Angoisse, fatigue, troubles de l'alimentation... Les bienfaits des élixirs floraux à votre portée, Éditions Leduc.s, 7 mars 2017.

JM Kim et al., Constituents of the roots of Pueraria lobata inhibit formation of advanced glycation end products (AGEs), Arch Pharm Res, Octobre 2006, 29(10) - Pages 821-825.

DS Jang et al., Puerariafuran, a new inhibitor of advanced glycation end products (AGEs) isolated from the roots of Pueraria lobata, Chem Pharm Bull (Tokyo), Septembre 2006, 54(9) - Pages 1315-1317.

J.-L.W., Produits avancés de glycation AGE et complications vasculaires dans le diabète, Nouvelles, Médecine/Sciences, 1994 - Pages 1165-1166.

D. Bonnefont-Rousselot, Produits de glycation avancée, Cahiers de nutrition et de diététique, Avril 2003, 38(2) - Pages 122-129.

T. Arao et al., Preventive effects of saponins from the Pueraria lobata root on in vitro immunological liver injury of rat primary hepatocyte cultures, Planta Med., Juin 1998, 64(5) - Pages 413-416.

Fan Hu et al., The cardioprotective effect of danshen and gegen decoction on rat hearts and cardiomyocytes with post-ischemia reperfusion injury, BMC Complementary and Alternative Medicine, 2012, 12 - Page 249.

A. Lefief-Delcourt et L. Turlin, Le grand livre des automassages chinois pour se soigner: Troubles digestifs, nervosité, insomnie... Le massage des points d'acupuncture pour soulager + de 70 pathologies, Éditions Leduc.s, 29 janvier 2016 - 352 pages.

Produit(s) contenant du kudzu

Retour haut de page