Orange douce

Orange douce

Fiche de synthèse

Nom commun Oranger, Oranger doux
Autre(s) nom(s) Oranger commun
Nom(s) scientifique(s) Citrus sinensis
Famille Rutaceae
Origine Asie
Partie(s) utilisée(s) Fruit et son écorce
Principaux actifs Vitamine C, antioxydants, limonène
Propriété(s) associée(s) Apport en vitamine C (fruit) | Pouvoir antioxydant (fruit) | Relaxation (HE) | Confort digestif (HE) | Purification de l’air intérieur (HE)

Qu'est-ce que l'orange douce ?

L’oranger commun, aussi appelé oranger doux en distinction à l’oranger amer (bigaradier), est l’un des arbres fruitiers les plus populaires. Et pour cause puisque son fruit, l’orange douce, est apprécié aux quatre coins du monde pour sa saveur délicate et sa haute teneur en vitamine C. L’huile essentielle d’orange douce, obtenue à partir de l’écorce du fruit, est aussi largement plébiscitée. Elle est notamment très utilisée en aromathérapie pour ses propriétés apaisantes et ses vertus digestives. Elle est aussi couramment employée en diffusion pour parfumer délicatement et assainir l’air intérieur.

Origine, habitat et culture

L’oranger, de son nom scientifique Citrus sinensis, est un arbre fruitier originaire d’Asie. Les premières preuves de son existence remontent à 2200 ans avant J.-C. en Chine. Son histoire est complexe parce qu’elle est étroitement liée à celle de l’espèce cousine Citrus aurantium.

Aujourd’hui plus connue sous le nom de bigaradier, l’espèce Citrus aurantium fut la première à porter le nom d’oranger. Elle obtint d’ailleurs ce nom au cours de sa migration de l’Asie vers l’Occident à l’époque des croisades (XIème-XIIIème siècle) : « naranga » en Inde, « naranj » chez les Perses et « naranj » en arabe. C’est de ce terme arabe que viennent les termes « orange » en français, « arancio » en italien et « naranja » en espagnol.

Introduite initialement en Andalousie et en Sicile, l’espèce Citrus aurantium se diffusa progressivement dans toute l’Europe avant d’être détrônée au XVème siècle par l’espèce Citrus sinensis. Cette dernière, importée d’Asie par les Portugais, connut un succès immédiat en Europe grâce à ses fruits à la saveur douce moins amère que ceux de l’espèce Citrus aurantium.

Le succès de l’espèce Citrus sinensis fut tel que ses fruits devinrent des produits de luxe. La culture d’oranger Citrus sinensis en pot devint un signe de pouvoir. La Renaissance fut marquée par la construction au sein de nombreux châteaux d’orangeries, des bâtiments dans lesquels étaient abrités les orangers en pot pendant la mauvaise saison.

origine-oranger

L’engouement pour les oranges Citrus sinensis ne s’est depuis jamais essouflé, éclipsant l’espèce Citrus aurantium. Le terme « oranger » fait aujourd’hui dans la grande majorité des cas référence à l’espèce Citrus sinensis, aussi appelé oranger doux pour accentuer la distinction avec le bigaradier (oranger amer).

Grâce à leur saveur délicate et sucrée, les oranges douces se sont ainsi fait une place dans les corbeilles de fruits du monde entier. Leurs atouts pour la santé sont également vantés par les professionnels de santé. La haute teneur en vitamine C du fruit est un atout de taille, tout comme les nombreuses vertus de l’huile essentielle obtenue à partir du zeste d’orange douce. L’HE d’orange douce est rapidement devenue une référence en aromathérapie pour favoriser la relaxation de l’organisme.

Les oranges douces sont aujourd’hui cultivées dans plusieurs régions du globe, et plus particulièrement dans les régions tropicales et sub-tropicales. Parmi les producteurs les plus connus figurent le Brésil, les Etats-Unis, le Mexique, la Chine, l’Inde, l’Indonésie et les pays du bassin méditerranéen (dont l’Italie, l’Espagne et la Turquie).

Apparence, composition et format

L’oranger doux (Citrus sinensis) est un arbuste pouvant atteindre 10 mètres de hauteur. Il présente des branches épineuses et un feuillage persistant. Ses feuilles sont de forme ovale, de couleur vert foncé et d’une longueur de 6 à 15 cm de long.

Entre mars et juillet en Europe, on peut observer des fleurs blanches sur l’oranger doux. Elles laisseront leur place aux oranges douces, les fruits ou plus exactement les baies car elles sont charnues et contiennent des pépins. Leur écorce épaisse et orange se détache assez facilement. On distingue alors plusieurs quartiers délimités par une fine peau transparente.

En Europe, la récolte des oranges douces a lieu à l’automne. Les fruits frais entiers peuvent être directement proposés à la vente, ou préparées sous différents formats : salade de fruits, jus, nectar, confiture…

Les zestes (écorces) des fruits peuvent aussi être collectés pour capitaliser sur leur teneur en principes actifs. Par un procédé d’expression à froid, il est possible d’obtenir l’essence d’orange douce. Plus souvent nommée « huile essentielle d’orange douce », cette essence est réputée pour ses vertus relaxantes. Elle est vendue pure en flacon en verre, mais peut aussi être retrouvée au sein de mélanges d’huiles essentielles et d’huiles végétales. Elle figure régulièrement dans la composition de préparations à visée relaxante.

Apparence-oranger-arbre

Il convient de noter que l’eau de fleurs d’oranger, très appréciée en cosmétique pour apaiser la peau, n’est pas obtenue avec les fleurs de Citrus sinensis (oranger doux) mais avec celles du Citrus aurantium (bigaradier ou oranger amer).

Apparence-oranger-vitamines

Le fruit du Citrus sinensis, l’orange douce, est réputée pour sa haute teneur en vitamine C (57 mg pour 100 g).

Il est également riche en magnésium (12,4 mg/100 g en moyenne) et en fibres (2,8 g/100 g en moyenne). Sa teneur en glucides se situe en moyenne aux alentours de 8 g pour 100 g.

Dans la composition de l’orange douce, il est également intéressant de souligner la présence de plusieurs composés aux propriétés antioxydantes tels que la vitamine C, la naringénine et l’hépérétine.

Les zestes d’orange douce permettent quant à eux d’obtenir une huile essentielle aux vertus apaisantes, digestives et assainissantes. Elle contient du limonène, des monoterpénols, des cétones et des aldéhydes terpéniques.

Propriétés et effets recherchés

Proprietes-oranger

Apport en vitamine C (fruit)

L’orange douce est un fruit qui est largement recommandé pour sa haute teneur en vitamine C (57 mg pour 100 g). On estime que la consommation journalière d’une orange couvre presque l’intégralité des besoins journaliers en vitamine C. Les références nutritionnelles pour la population française sont établies à 110 mg par jour chez les adultes.

Apaisante nerveuse (HE par voie orale, diffusion, voie cutanée)

L’huile essentielle d’orange douce est reconnue pour favoriser la relaxation de l’organisme et dissiper les états de stress. Elle peut être une alliée précieuse pour favoriser l’endormissement après des journées nerveusement éprouvantes.

Confort digestif (HE par voie orale, voie cutanée)

L’HE d’orange douce ne manque également pas d’atouts au niveau de la sphère digestive. On lui attribue une action stomachique, favorisant la digestion, et une activité carminative, réduisant la formation de gaz intestinaux. Elle est ainsi idéale pour stimuler en douceur la digestion et éviter les désordres digestifs tels les ballonnements. limonène, monoterpénols, cétones, aldéhydes terpéniques

Propriétés antioxydantes (fruit)

L’orange douce renferme des composés capables de s’opposer au stress oxydant, phénomène impliqué dans le vieillissement prématuré des cellules de l’organisme.

Antiseptique atmosphérique (HE par diffusion)

L’huile essentielle d’orange douce est idéale pour purifier l’air intérieur tout en laissant un doux parfum d’agrume.

Autres propriétés associées à l’huile essentielle d’orange douce

L’huile essentielle d’orange douce est principalement employée pour les vertus évoquées ci-dessus. Elle a toutefois montré des atouts dans d’autres situations :

  • Surcharge du foie (voie orale)
  • Épidémie, infection virale (diffusion)
  • Déprime, pessimisme (diffusion)

Dosage et posologie

Posologie-oranger

Comme toutes les huiles essentielles, l’huile essentielle d’orange douce doit être utilisée avec précaution. Un avis médical est recommandé au moindre doute.

Par voie orale, l’huile essentielle d’orange douce doit impérativement être diluée avant usage car elle est très concentrée en principes actifs. 2 gouttes d’HE peuvent par exemple être ajoutées dans une grande tasse de tisane pour favoriser la relaxation. Il est aussi possible de mettre 2 gouttes d’HE dans une grande cuillerée de miel, puis de placer ce mélange dans un grand verre d’eau. Cette préparation est idéale pour faciliter la digestion après les repas.

Par voie cutanée, l’huile essentielle d’orange douce doit être utilisée avec la plus grande précaution car elle peut être irritante à forte dose. Une dilution est indispensable. Il est par exemple possible de diluer 8 à 10 gouttes d’huile essentielle dans une basse moussante neutre pour la préparation d’un bain aux vertus relaxantes. Fortement diluée (ex. 15 gouttes dans 50 mL d’huile végétale), l’HE d’orange douce peut aussi être employée en massage au niveau de l’abdomen pour faciliter la digestion. L’avis d’un professionnel de santé et un test de tolérance cutané sont fortement recommandés avant l’usage de cette huile essentielle en massage.

En diffusion, quelques gouttes suffisent généralement à assainir l’air intérieur et procurer une atmosphère propice à la relaxation. Il convient de se référer à la notice d’utilisation du diffuseur employé pour connaître la quantité exacte d’huile essentielle à utiliser.

Contre-indication, danger(s) et effet(s) secondaire(s)

Contre-indications : L’usage de l’huile essentielle d’orange douce est déconseillé, sauf avis médical contraire, aux femmes enceintes, femmes allaitantes et aux enfants. Des personnes peuvent présenter des allergies à certains composés naturels présents dans cette huile essentielle dont le limonène (composé majoritaire). Un test de tolérance dans le pli du coude est fortement recommandé avant une application cutanée.

Un avis médical est recommandé par mesure de précaution aux personnes épileptiques et asthmatiques.

Précautions d’emploi : L’huile essentielle d’orange douce doit impérativement être diluée avant un usage par voie orale ou voie cutanée. Il est important de ne pas s’exposer au soleil dans les 8 heures qui suivent l’application cutanée de l’huile essentielle car elle est très photosensibilisante. Un test de tolérance cutané est fortement recommandé pour écarter le risque d’allergie.

Au moindre doute, il convient de se rapprocher d’un professionnel de santé.

Associations suggérées

Détente : Huile essentielle de lavande fine

Confort digestif : Huile essentielle de gingembre

Informations complémentaires

Les informations de cette fiche sont données à titre indicatif et ne peuvent en aucun cas se substituer à l’avis d’un professionnel de santé. En outre, de nouveaux travaux peuvent venir contredire ou compléter les informations de cette fiche. En cas de doute, il convient de demander conseil à un professionnel de santé.

Sources

Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture. Utilisation des aliments tropicaux: fruits et feuilles. Food & Agriculture Org. 1990. 66 pages.

Favela-Hernández J. M., et al. Chemistry and Pharmacology of Citrus sinensis. Molecules. 2016 Feb; 21(2): 247.

Riotte B. Mon guide Huiles essentielles. lulu.com. Mars 2015. 145 pages.

Allegra V., et al. Why the new orange juice consumption model favors global trade and growth in orange production. British Food Journal. Septembre 2019. Volume 121, Issue 9. p.1954-1968.

Lehrner J., et al., Ambient odor of orange in a dental office reduces anxiety and improves mood in female patients. Physiol Behav. 2000 Oct 1-15;71(1-2):83-6.

Muthaiyan A., et al. Application of orange essential oil as an antistaphylococcal agent in a dressing model. BMC Complementary and Alternative Medicine. 2012. 12:125.

Lehrner J., et al. Ambient odor of orange in a dental office reduces anxiety and improves mood in female patients. Physiol Behav. 2000 Oct 1-15;71(1-2):83-6.

Setzer WN. Essential oils and anxiolytic aromatherapy. Nat Prod Commun. 2009 Sep;4(9):1305-16.

Carvalho-Freitas M. I., Costa M. Anxiolytic and sedative effects of extracts and essential oil from Citrus aurantium L. Biol Pharm Bull. 2002 Dec;25(12):1629-33.

Hawrelak J. A., et al. Essential oils in the treatment of intestinal dysbiosis: A preliminary in vitro study. Altern Med Rev. 2009 Dec;14(4):380-4.

Choi S.Y., et al. Effects of Inhalation of Essential Oil of Citrus aurantium L. var. amara on Menopausal Symptoms, Stress, and Estrogen in Postmenopausal Women: A Randomized Controlled Trial. Evidence-based Complementary and Alternative Medicine : eCAM. 2014;2014:796518.

Heydari N., et al. The effect of aromatherapy on mental, physical symptoms, and social functions of females with premenstrual syndrome: A randomized clinical trial. Journal of family medicine and primary care. 2019. 8(9), 2990–2996.

Interfel. Orange. En ligne : https://www.lesfruitsetlegumesfrais.com/fruits-legumes/agrumes/orange/carte-identite#content (Consulté le 23/09/2020).

Aprifel. Fiche nutritionnelle Orange. En ligne : http://www.aprifel.com/fiche-nutri-produit-orange,18.html (Consulté le 23/09/2020).

American Botanical Council. Orange peel, bitter. Herbal Medicine: Expanded Commission E. En ligne : http://cms.herbalgram.org/ (Consulté le 23/09/2020).

Produit(s) contenant de l'orange douce

Retour haut de page