Acide hyaluronique

Acide hyaluronique

Fiche de synthèse

Nom commun Acide hyaluronique, Hyaluronan (anglais), Hyaluronic acid (anglais)
Autre(s) nom(s) Acide hyaluronique
Origine Synthèse biotechnologique par fermentation bactérienne naturelle
Propriété(s) associée(s) Anti-âge, antioxydant et hydratation cutanée

Qu'est-ce que l'acide hyaluronique ?

L’acide hyaluronique est un élément constitutionnel de la matrice extracellulaire de l’organisme dont près de 50% se trouve dans le derme. L’acide hyaluronique contribue à la tonicité et l'élasticité à la peau et aide à lutter contre les agressions extérieures entrainant le vieillissement prématuré des cellules.

En plus d’assurer une bonne hydratation, il agit comme une barrière contre les radicaux libres. Sa diminution est responsable de l’apparition de rides et de ridules mais aussi d’une sécheresse de la peau et d’une perte d’élasticité.

Origine, habitat et culture

L’acide hyaluronique fut découvert en 1934 au niveau l’humeur vitrée de l’oeil bovin, par Karl Meyer et John Palmerer dans le département d’ophtalmologie à l’université de Columbia à New York. Hyaluronique vient de « hyalo » signifiant vitreux en grec.

L’acide hyaluronique est un élément constitutionnel de la matrice extracellulaire, les plus grandes concentrations se trouvent au niveau du derme (plus de 50%), de l’oeil, et des articulations.

Dans la peau l’acide hyaluronique permet de maintenir une bonne hydratation et favorise la tonicité et l’élasticité, cependant sa présence diminue avec l’âge et les agressions extérieures (UV, pollutions environnementales...).

On estime qu’un enfant possède deux fois plus d’acide hyaluronique qu’un adulte de 50 ans. Dans le corps humain on trouve environ 15g d’acide hyaluronique, 5g sont quotidiennement renouvelés.

Les plus grandes concentrations de cette substance ont été retrouvées au niveau de la crête de coq et dans le cartilage du museau du boeuf.

poule et boeuf



fermentation acide hyaluronique

Initialement, l’acide hyaluronique était extrait des crêtes de coq mais ce procédé, présentant de nombreux inconvénients a laissé place à la synthèse biotechnologique par fermentation bactérienne naturelle à l’aide de Streptococcus equinus, Bacillus subtilis ou Streptococcus zooepidemicus : cette méthode est plus sûre, moins couteuse et présente un meilleur rendement.

Les premières applications de l’acide hyaluronique chez l’homme furent dans les années 70 en chirurgie ophtalmologique, mais très vite le corps médical a vu le potentiel de cette substance en rhumatologie où on l’utilise pour les viscosupplémentations au niveau des articulations (ce que l’on appelle communément “les infiltrations“), ou encore en chirurgie plastique où il est injecté pour combler les rides et les ridules, mais aussi en cosmétique, en médecine vétérinaire ou en odontologie.

Apparence, composition et format

molécule acide hyaluronique

L’acide hyaluronique est un polysaccharide très simple, de configuration hélicoïdale, appartenant à la famille des glycosaminoglycanes (GAG). Il n’est jamais sulfaté et jamais associé à une protéine.

Il est constitué de manière répétitive d’une unité d’acide Dglucuronique et d’une unité de D-N-acétylglucosamine, la chaine ainsi formée pourra être plus ou moins longue (2,5 μm à 6,5 μm) ce qui lui conférera des fonctions et des propriétés différentes selon sa taille. On le trouve sous forme injectable, en crème ou en gel, mais aussi en gélule ou en capsule.

Propriétés et effets recherchés

propriétés acide hyaluronique

L’acide hyaluronique de part son ubiquité dans l’organisme, va jouer un rôle dans de nombreux processus très important comme la réponse inflammatoire, l'hydratation et la protection des tissus, la réponse immunitaire ou encore la cicatrisation. Mais il a aussi un rôle architectural et joue un rôle « d’amortisseur » au niveau articulaire.

L’acide hyaluronique présent dans la peau permet le maintien d’une bonne hydratation, en effet il peut absorber jusqu’à 1000 fois son poids en eau, il est un rempart contre les rayonnements UV et joue un rôle dans la synthèse de collagène.

Cependant on sait que le taux d’acide hyaluronique de notre organisme tend à diminuer avec l’âge mais aussi à cause de divers facteurs : la pollution, le tabagisme, les rayons ultra-violet, l’alimentation… Tout ceci entraine une dégradation, parfois prématurée, de l’acide hyaluronique qui se traduira par l’apparition de rides et ridules, des douleurs articulaires, une peau plus sèche, plus terne, et moins élastique.

L’acide hyaluronique est surtout connu pour son utilisation par voie injectable (chirurgie esthétique, rhumatologie…), cependant de nombreux essais ont révélé qu’il pouvait aussi agir par voie orale.

Hydratation

Dans une étude randomisée en double aveugle, la peau sèche était significativement améliorée après 6 semaines d’ingestion de 240mg/j d’acide hyaluronique comparé à un groupe ayant reçu un placebo. De plus les dermatologues ont constaté une amélioration de la qualité de la peau. Trois autres études ont rapporté les mêmes effets après ingestion de 120mg/jour, l’une d’entres elles précisent que l’amélioration de l’hydratation de la peau se poursuit jusqu’à deux semaines après la prise d’acide hyaluronique.

Confort articulaire

Une méta analyse publiée en 2015 regroupant 13 études réalisées au Japon, aux USA ou en Europe arrivent à la conclusion que l’acide hyaluronique ingéré oralement (avec des prises allant de 60mg/j à 240) diminue de manière significative les douleurs dus à l’arthrose du genou, et améliore la sensation de raideur du genou.

Dosage et posologie

dosage acide hyaluronique

Pour un effet optimal il est conseillé de consommer entre 120 et 240mg d’acide hyaluronique par jour.

Contre-indication, danger(s) et effet(s) secondaire(s)

Contre-indiquée en cas d’allergie à l’acide hyaluronique

Déconseillé au cours de la grossesse ou de l’allaitement car aucune donnée n’existe.

Interaction(s)

Peau : Collagène marin, Levure de bière

Douleurs articulaires, arthrose du genou : Harpagophytum, Chondroïtine, glucosamine

Associations suggérées

On pourrait aisément croire que l’acide hyaluronique ingéré par voie orale serait immédiatement détruit par les enzymes digestives et de ce fait inefficace, cependant les études pharmacocinétiques réalisées sur des rats ont montré que 90% de l’acide hyaluronique ingéré a été absorbé et retrouvé dans les différents tissus. Une autre étude suggère que chez l’homme, l’acide hyaluronique par voie orale serait absorbé par voie intestinale pour rejoindre la circulation sanguine et atteindre ainsi tous les tissus (peau, os, …).

Sources

Meran S et al. JB Hyaluronan Facilitates Transforming Growth Factor-β1-mediated Fibroblast Proliferation., 283(10) : 6530-6545. 2008.

Clinical trial report : clinical efficacy evaluation of tree moisturizing products in improvement of moisture content of the skin. Ellead skin research center Co., Ltd. November 27, 2006.

David-Raoudi M et al.,Differential effects of hyaluronan and its fragments on fibroblasts : relation to wound healing. Wound Repair Regen. 16(2) :274-87. 2008.

Kajimoto O, Odanaka W, Sakamoto W, Yoshida K, Takahashi T. Clinical effect of hyaluronic acid diet for Dry skin - objective evaluation with microscopic skin surface analyzer- J New Rem & Clin. 2001;50(5):548–560.

Sato T, Sakamoto W, Odanaka W, Yoshida K, Urushibata O. Clinical effects of hyaluronic acid diet for Dry and rough skin. Aesthe Derma. 2002 ;12:109–120.

Chinatsu Kawada, Takushi Yoshida, Hideto Yoshida, Ryosuke Matsuoka,Wakako Sakamoto, Wataru Odanaka, Toshihide Sato, Takeshi Yamasaki,Tomoyuki Kanemitsu, Yasunobu Masuda, and Osamu Urushibata. Ingested hyaluronan moisturizes dry skin Nutr J. 2014; 13: 70.

Sato T, Yoshida T, Kanemitsu T, Yoshida K, Hasegawa M, Urushibata O. Clinical effects of hyaluronic acid diet for moisture content of dry skin. Aesthe Derma. 2007 ;17 :33–39.

Yoshida T, Kanemitsu T, Narabe O, Tobita M. Improvement of dry skin by a food containing hyaluronic acids derived from microbial fermentation. J New Rem & Clin. 2009 ;58(8):143–155.

Mariko Oe, Toshiyuki Tashiro, Hideto Yoshida, Hiroshi Nishiyama, Yasunobu Masuda Koh Maruyama, Takashi Koikeda, Reiko Maruya, and Naoshi Fukui

Oral hyaluronan relieves knee pain: a review Nutr J. 2015; 15: 11

Holmes MW, Bayliss MT, Muir H. Hyaluronic acid in human articular cartilage. Agerelated changes in content and size Biochem J. 1988 ;250(2):435–441

Balogh L, Polyak A, Mathe D, Kiraly R, Thuroczy J, Terez M, Janoki G, Ting Y, Bucci LR, Schauss AG. Absorption, uptake and tissue affinity of high-molecular-weight hyaluronan after oral administration in rats and dogs. J Agric Food Chem. 2008 ;56(22):10582–10593

Hisada N, Satsu H, Mori A, Totsuka M, Kamei J, Nozawa T, Shimizu M. Low-molecularweight hyaluronan permeates through human intestinal Caco-2 cell monolayers via the paracellular pathway. Biosci Biotechnol Biochem. 2008 ;72(4):1111–1114

Lee B, Lee JH, Lee HS, Bae EA, Huh CS, Ahn YT, Kim DH. Glycosaminoglycan degradation-inhibitory lactic acid bacteria ameliorate 2,4,6-trinitrobenzenesulfonic acid-induced colitis in mice. J Microbiol Biotechnol. 2009 ;19(6):616–621

Ahn MY, Shin KH, Kim DH, Jung EA, Toida T, Linhardt RJ, Kim YS. Characterization of a Bacteroides species from human intestine that degrades glycosaminoglycans. Can J Microbiol.

Produit(s) contenant de l'acide hyaluronique

Retour haut de page