Lutéine

Lutéine

Fiche de synthèse

Nom commun Lutéine
Nom(s) scientifique(s) Du latin Luteus signifiant « jaune »
Famille Caroténoïdes
Origine Végétale et animale
Propriété(s) associée(s) Vision | Antioxydant oculaire

Qu’est-ce que la Lutéine ?

Contrairement à certaines idées reçues, la Lutéine n’est pas une plante, mais un pigment de couleur jaune-orangé, d’où son étymologie latine « Luteus » signifiant « jaune ». Néanmoins, elle joue un rôle important dans notre organisme et en particulier pour notre santé oculaire et notre confort visuel. De plus, contrairement à la vitamine D, le corps humain ne peut pas synthétiser la Lutéine, ainsi son apport via l’alimentation est essentiel.

Origine, habitat et culture

La Lutéine fait partie de la famille chimique appelée « caroténoïdes » qui regroupe près de 800 substances différentes, dont la plus connue est le bêta-carotène issu de la Carotte. Bien que la Lutéine fasse partie des caroténoïdes, à la différence du bêta-carotène, elle n’intervient pas dans le métabolisme de la vitamine A et ne peut par conséquent être considérée comme une « provitamine ».

Les premiers éléments de la famille chimique des caroténoïdes furent découverts et isolés dès 1831 par H. W. F. Wackenroder. Ce n’est que dans les années 1945 qu’un chercheur, G. Wald, a pu remarquer leur présence et leur concentration au niveau de la rétine. Cependant c’était sans pour autant connaître leur rôle exact à cet endroit.

Ce n’est que cinquante ans plus tard, vers la fin des années 1990, que l'on commença à comprendre ses vertus dans notre organisme, notamment au niveau de la vision et des pathologies oculaires. Cette découverte a permis de voir apparaître sur le marché les premiers compléments alimentaires à base de Lutéine dès les années 2000.

origines-luteine

Apparence, composition et format

À l’instar des autres molécules caroténoïdes, la Lutéine se concentre dans une zone bien précise de la rétine, la « Macula lutea », lui conférant d’ailleurs sa couleur jaune bien caractéristique.

D’ailleurs, la macula doit sa couleur jaune à la présence naturelle de deux autres pigments, zéaxanthine et méso-zéaxanthine, qui font également partie du groupe des caroténoïdes. La Macula lutea ressemble ainsi à une « petite tache jaunâtre » au niveau du centre de la rétine appelé « fovéa ». Cette région précise et délimitée de l’œil joue un rôle fondamental dans les processus de la vision, car c’est là que siègent les cellules photoréceptrices : les cellules rétiniennes capables de capter les rayons de lumière.

macula-lutea-luteine-formes-galeniques
sources-alimentaires-luteine

La Lutéine est essentiellement présente dans les végétaux, dont notamment les légumes verts qui en contiennent beaucoup. Les légumes à feuilles vert foncé, comme le chou frisé et l’épinard par exemple, constituent les plus grandes sources végétales de Lutéine. Elle est aussi présente dans les brocolis, le maïs, les noix, les amandes ou encore les pistaches.

La Lutéine est une substance fragile et thermolabile (sensible à la chaleur). Ainsi, le mode de cuisson des aliments impacte grandement sa teneur finale : plus le légume est cuit, moins il contiendra de Lutéine. C’est pourquoi les légumes consommés crus apportent bien plus de lutéine que les aliments cuits longtemps ou dans de l’eau par exemple.

Côté animal, on en retrouve également, avec des teneurs plus faibles, dans les œufs.

En compléments alimentaires, la Lutéine se retrouve principalement conditionnée en gélule ou en comprimé, à différents dosages, seule ou associée à d’autres vitamines ou extraits végétaux.

Propriétés et effets recherchés

proprietes-luteine

Située au fond de l’œil, la rétine est une membrane spécifique dont la principale fonction est de convertir les rayons lumineux en influx nerveux interprétables par le cerveau. Au centre de la rétine, la macula (petite tache jaunâtre de deux millimètres de diamètre) est très riche en deux types de photorécepteurs : les cellules dites en « bâtonnets » et les cellules dites « en cônes ». Celles en bâtonnets sont essentielles dans la perception de la lumière, du noir et du blanc, tandis que les cellules en cônes sont spécialisées dans la perception des couleurs.

Action sur la vision

La Lutéine est essentielle au bon fonctionnement de la macula, permettant d’assurer la fonction essentielle de la vision. Non synthétisée par le corps, l’apport en Lutéine ne se fait que par les apports alimentaires, via une alimentation saine et variée. Lorsque les yeux sont très sollicités (travail sur écran, conduite de nuit, port de lentille de contact, etc.), une supplémentation en Lutéine permet d’aider à préserver un confort visuel et une bonne acuité oculaire, en filtrant notamment la lumière bleue, nocive pour la rétine, émise essentiellement par les écrans.

Action antioxydante

À l’instar d’autres éléments constituant la famille chimique des caroténoïdes, la Lutéine a une puissante action antioxydante, semblable à la vitamine E ou encore à la vitamine C par exemple. Cette fonction permet de capter les radicaux libres, ces composés chimiques pro-oxydants, qui accélèrent le vieillissement cellulaire, notamment sur les cellules rétiniennes. Ainsi, la Lutéine permet tout autant de nourrir et de protéger nos cellules des méfaits des radicaux libres en réduisant le stress oxydatif.

Action sur certaines pathologies ophtalmiques

La Lutéine fait l’objet de nombreuses recherches en ophtalmologie à travers le monde, et les résultats obtenus jusqu’à présent tendent à montrer une action positive et préventive de la Lutéine, au niveau de la rétine, et dans les pathologies ophtalmiques de type DMLA (Dégénérescence Maculaire Liée à l’Age) ou encore cataracte.

Bien que la Lutéine ne puisse pas remplacer les traitements classiques, un apport en guise de traitement adjuvant est judicieux, par ses propriétés antioxydantes au niveau de la sphère oculaire qui aide à ralentir l’évolution de ces maladies.

Dosage et posologie

posologie-luteine

La Lutéine ne pouvant être synthétisée par l’organisme, l’apport ne peut se faire que par le biais de l’alimentation. Selon les dernières études épidémiologiques, pour avoir une action intéressante au niveau oculaire, les apports quotidiens recommandés en Lutéine se situent entre 8 mg et 12 mg par jour.

Contre-indication, danger(s) et effet(s) secondaire(s)

Précautions d'emploi : La Lutéine appartenant à la grande famille des caroténoïdes, les précautions d’emploi suivent celles des compléments à base de bêta-carotène : les personnes fumeuses ne devraient pas se supplémenter en Lutéine, car cette substance devient pro-inflammatoire au contact de la fumée de cigarette.

Contres-indication : Aucune contre-indication aux compléments alimentaires à base de Lutéine n’est connue à ce jour.

Effets secondaires : Aucun effet secondaire pour la Lutéine n’est connu à ce jour. De plus, aucun effet indésirable relié à la prise de suppléments de Lutéine n'a été rapporté jusqu’à présent.

Interaction(s)

Une prise simultanée de compléments à base de Lutéine et de compléments à base de bêta-carotène pourrait diminuer leur bonne assimilation par l’organisme. Si l’on prend ces deux compléments alimentaires, il est recommandé de les prendre à différents moments de la journée (par exemple : l’un le matin, l’autre le soir).

Associations suggérées

Action sur la vision : Myrtille, Souche Haematococcus pluvalis, Vitamine E, Vitamine B2, Zinc, Vitamine A. En phytothérapie, afin d’améliorer l’action et les bienfaits sur la vision, il peut être judicieux d’associer la Lutéine avec d’autres éléments aux propriétés antioxydantes pour obtenir une synergie, comme par exemple :

  • des extraits végétaux : la Myrtille (Vaccinium myrtillus) riche en vitamine A, dosée à 100 mg d’extraits par gélule, comprimé ou en ampoule à boire (la vitamine A jouant un rôle essentiel dans la vision),
  • des extraits d’algue : la souche Haematococcus pluvalis, riche en d'asthaxanthine (substance faisant partie du groupe des caroténoïdes, comme la Lutéine), dosée à 20 mg par gélule ou comprimé,
  • des vitamines antioxydantes : la vitamine E (tocophérol) ou la vitamine B2 (riboflavine), dosée respectivement à 3 mg et 1 mg,
  • en association avec 100 mg de Lutéine, et conditionné en gélule ou en comprimé.

Pour une efficacité optimale, la posologie conseillée sera de quatre gélules ou comprimés par jour, répartis en deux prises et à prendre préférentiellement au cours d’un repas pour une meilleure assimilation.

Informations complémentaires

Les informations de cette fiche sont données à titre indicatif et ne peuvent en aucun cas se substituer à l’avis d’un professionnel de santé. En outre, de nouveaux travaux peuvent venir contredire ou compléter les informations de cette fiche. En cas de doute, il convient de demander conseil à un professionnel de santé.

Sources

Causse, C. (2004). Les secrets de santé des antioxydants: plus jeune, plus longtemps avec les antioxydants. Monaco : Alpen éd.

Kaplan, M., Lamour, V. (2011). Rajeunir ? Agir contre le vieillissement cellulaire. France : Groupe Robert Laffont.

Ma cure de santé et de rajeunissement. (2018). France : Editions Edilivre.

SOUIED, É., QUENTEL, G. (2014). Dégénérescence maculaire liée à l'âge (DMLA) / Myopie et étiologies de la néovascularisation choroïdienne (volume 7 - coffret rétine). (n.p.) : Lavoisier.

Le Bihan, Y., Bouchain, J. (2020). Soignez vos yeux naturellement : Homéopathie, Phytothérapie, Médecine Chinoise. (n.p.) : Agence Littéraire Leor.

Schlienger, J., Lecerf, J. (2020). Nutrition préventive et thérapeutique. France : Elsevier Health Sciences.

Li LH, Lee JC, Leung HH, Lam WC, Fu Z, Lo ACY. Lutein Supplementation for Eye Diseases. Nutrients. 2020 Jun 9;12(6):1721. doi: 10.3390/nu12061721. PMID: 32526861; PMCID: PMC7352796.

Jia YP, Sun L, Yu HS, Liang LP, Li W, Ding H, Song XB, Zhang LJ. The Pharmacological Effects of Lutein and Zeaxanthin on Visual Disorders and Cognition Diseases. Molecules. 2017 Apr 20;22(4):610. doi: 10.3390/molecules22040610. PMID: 28425969; PMCID : PMC6154331.

Eisenhauer B, Natoli S, Liew G, Flood VM. Lutein and Zeaxanthin-Food Sources, Bioavailability and Dietary Variety in Age-Related Macular Degeneration Protection. Nutrients. 2017 Feb 9;9(2):120. doi: 10.3390/nu9020120. PMID: 28208784; PMCID : PMC5331551.

Bernstein PS, Li B, Vachali PP, Gorusupudi A, Shyam R, Henriksen BS, Nolan JM. Lutein, zeaxanthin, and meso-zeaxanthin : The basic and clinical science underlying carotenoid-based nutritional interventions against ocular disease. Prog Retin Eye Res. 2016 Jan;50:34-66. doi: 10.1016/j.preteyeres.2015.10.003. Epub 2015 Nov 2. PMID: 26541886; PMCID: PMC4698241.

Produits contenant cet actif.

Retour haut de page