Baccharis

Baccharis

Fiche de synthèse

Nom commun Baccharis Carqueja
Nom(s) scientifique(s) Baccharis Trimera ou Baccharis genistelloïdes
Famille Asteraceae
Origine Amérique tropicale et subtropicale
Partie(s) utilisée(s) Parties aériennes
Principaux actifs Flavonoïdes et terpenoïdes
Propriété(s) associée(s) Hépatoprotection | Facilite la digestion | Antiacide et antiulcérogène

Qu'est-ce que le baccharis ?

Originaire d’Amérique tropicale et subtropicale, le baccharis est une plante herbacée vivace, utilisée en médecine traditionnelle pour les problèmes gastriques et hépatiques. Les recherches récentes ont permis de montrer que cette plante, de la famille des astéracées, permet de traiter et de prévenir les ulcères gastriques.

De plus, grâce à la présence d’hispiduline, le baccharis protège le foie et aide l’organisme à se purifier en favorisant l’élimination des toxines du corps.

Origine, habitat et culture

Baccharis trimera appartient à la famille des Astéracées, c’est une plante originaire des zones marécageuses de la forêt amazonienne. On la trouve abondamment au Sud-Est du Brésil, mais également en Argentine, en Bolivie, au Paraguay en Colombie, au Chili et au Mexique. Elle peut pousser jusqu’à 2800 mètres d’altitude.

Les plantes de cette famille sont largement étudiées en raison de leurs effets bénéfiques sur la santé. Baccharis est communément appelé Carqueja en Amérique du Sud. Il a d’abord été utilisé en médecine traditionnelle par les peuples autochtones de la forêt tropicale amazonienne pour traiter des maux courants comme la dyspepsie, les maladies gastriques ou hépatiques, la diarrhée, la fièvre, …

De nos jours, baccharis trimera est utilisé en médecine traditionnelle, sous forme d’infusion ou de décoction de plante entière séchée pour ses propriétés diurétiques et aphrodisiaques, mais aussi pour traiter les maladies gastro-intestinales, hépatiques, rénales, la mauvaise circulation sanguine, le diabète, la fièvre…

Localisation baccharis trimera

Apparence, composition et format

illustration baccharis

Le baccharis est une plante herbacée vivace qui se développe verticalement à une hauteur de 1-2 mètres et produit de petites fleurs blanches et jaunes. Les tiges vertes, plates et ailées ont une consistance charnues et succulentes, elles font office de feuilles.

Le genre baccharis est composé de plus de 400 espèces, il a été largement étudié depuis le début du XXe siècle et actuellement plus de 150 composés ont été isolés et identifiés. Les plus courants sont les polyphénols (flavonoïdes) et les terpénoïdes (monoterpènes, sesquiterpènes, diterpènes et triterpènes).

Dans le baccharis trimera, les flavonoïdes sont parmi les métabolites secondaires majoritaires et ceux qui présentent la plus grande activité thérapeutique. Parmi les flavonoïdes isolés dans cette espèce on retrouve l'hispiduline, l'eupatorine, l'eupatrine, la cirsimaritine, la rutine, le kaempférol, la quercétine, la lutéoline, …

Le baccharis existe sous forme de gélule, d’extrait de plante sèche en poudre, en tisane, en décoction, en teinture mère ou en ampoule.

Propriétés et effets recherchés

Propriétés baccharis

Plusieurs études biologiques ont été réalisées afin de confirmer les propriétés pharmacologiques de Baccharis Trimera.

Antiacide et Antiulcéreux

Les propriétés digestives, anti-ulcères et antiacides du baccharis ont été démontrées dans une étude clinique de 1991, qui a conclu que cette plante « peut atténuer les troubles gastrointestinaux, réduire la sécrétion d'acide et l'hyperactivité gastro-intestinale ».

Depuis, plusieurs études ont contribué à identifier les différents mécanismes d’action du baccharis au niveau de la sécrétion d’acide gastrique.

Ces différentes études permettent d’expliquer l'activité anti ulcère réputée de l'extrait végétal. Elles viennent donc confirmer l’activité gastro protectrice et réparatrice de la muqueuse gastrique par le Baccharis.

Hépatoprotection et action détoxifiante

Le Baccharis est traditionnellement connu pour ses propriétés détoxifiantes. Les flavonoïdes qu’il contient sont considérés comme hépatoprotecteurs. Dans le baccharis, il semblerait que le flavonoïde le plus actif soit l’hispiduline.

Ainsi en 1986, après avoir injecté une toxine hépatique chez la souris (la phalloïdine), une équipe a injecté un extrait de Carqueja : cela a permis de protéger le foie et d’augmenter le taux de survie des souris de 100%.

Activité antioxydante

Des études réalisées entre 1998 et 2017 ont permis de démontrer le potentiel antioxydant de B. Trimera :

En 2010, l’équipe de Pàdua a montré une activité antioxydante de l'extrait hydro alcoolique de B. Trimera par des tests in vitro et in vivo chez la souris.

En 2017, une équipe a étudié le mécanisme d’action de B. Trimera et a pu démontrer que grâce à sa richesse en flavonoïdes, le carqueja piège les radicaux libres et permet donc de lutter contre le stress oxydatif responsable du vieillissement prématuré des cellules, de nombreuses maladies inflammatoires...

Dosage et posologie

Posologie baccharis

Traditionnellement, entre dix et quinze grammes de plante séchée dans environ un demi litre d’eau froide. Une fois l’eau à ébullition, retirer du feu et laisser infuser une dizaine de minutes.

A prendre après chaque repas pour faciliter la digestion ou pour soulager le foie.

Contre-indication, danger(s) et effet(s) secondaire(s)

Ne pas utiliser durant la grossesse (chez le rat, Baccharis Trimera provoque des contractions utérines et est abortif).

Par précaution ne pas utiliser durant l’allaitement car aucune donnée n’existe.

Le baccharis a un pouvoir hypoglycémiant. Il pourrait potentialiser les traitements hypoglycémiants chez le diabétique. En cas de prise de Baccharis, en aviser son médecin traitant et surveiller régulièrement sa glycémie.

Associations suggérées

Protection hépatique : Chardon marie, desmodium

Elimination de graisses, cure minceur : Artichaut

Sources

Abad, M. J., Bermejo, P., Gonzales, E., Iglesias, I., Irurzum, A. & Carrasco, L. (1999). Antiviral activity of Bolivian plant extracts. Comparative and General Pharmacology, vol.32, no.4, (April 1999), pp. 499-503. ISSN 0306-3623.

Avancini, C. A. M., Wiest, J.M. & Mundstock, E. (2000). Bacteriostatic and bactericidal activity of the Baccharis trimera (Less.) D. C. - Compositae decocto, as disinfectant or antisseptic. Arquivo Brasileiro de Medicina Veterinária e Zootecnia, vol.52, no. 3, (June 2000), pp.230-234

Borella J. C., Duarte, D. P., Novaretti, A. A. G., Menezes Jr, A., França, S. C., Rufato, C. B., Santos, P. A. S., Veneziani, R. C. S. & Lopes, N. P. (2006). Variabilidade sazonal do teor de saponinas de Baccharis trimera (Less.) DC (Carqueja) e isolamento de flavona. Revista Brasileira de Farmacognosia, vol. 16, no. 4, (Outubro/Dezembro 2006), pp. 557-561.

Bona, C. M., Biasi, L. A., Zanette, F. & Nakashima, T. (2005). Propagation of three species of Baccharis by cuttings. Revista Ciência Rural, Santa Maria, vol. 35, no. 1, (Janeiro/Fevereiro 2005), pp. 223- 226.

Barroso, G.M., (1976). Compositae - Subtribo Baccharidinae Hoffmann - Estudo das espécies ocorrentes no Brasil. Rodriguésia- Revista do Jardim Botânico do Rio de janeiro, vol. 28, no. 40, pp. 1-273, ISSN - 2175-7860.

Corrêa, M.P., (1984). Dicionário das plantas úteis do Brasil e das exóticas cultivadas Vol. 1, 74, Imprensa Nacional, , Rio de Janeiro, Brazil.

GAMBERINI, M.T. Inhibition of gastric secretion by a water extract from Baccharis triptera Mart. Memórias do Instituto Oswaldo Cruz, v.86, n.2, p.137-9, 1991.

Januario, A. H., Santos, S. L., Marcussi, S., Mazzi, M. V., Pietro, R. C. L., Sato, D. N., Ellena, J., Sampaio, S. V., Franca, S. C. & Soares, A. N. (2004). Neo-clerodane diterpenoid, a new metalloprotease snake venom inhibitor from Baccharis trimera (Asteraceae): antiproteolytic and anti-hemorrhagic properties. Chemico-Biological Interactions, vol.150, no. 3, (December 2004), pp. 243-251.

Lorenzi H. & Matos, F. J. A. (2002). Plantas Medicinais no Brasil: nativas e exóticas cultivadas, Instituto Plantarum, Nova Odessa, Braz

NAKASUGI, T.; KOMAI, K. Antimutagens in the brazilian folk medicinal plant carqueja (Baccharis trimera Less.). Journal of Agriculture and Food Chemistry, v.46, n.7, p.2560-4, 1998.

Paul, E. L., Lunardelli, A., Caberlon, E., Oliveira, C. B., Santos, R. C., Biolchi, v., Bastos, C. M., Moreira, K. B., Nunes, F. B., Gosmann, G., Oliveira, J. R. (2009). Antiinflammatory and immunomodulatory effects of Baccharis trimera aqueous extract on induced pleurisy in rats and lymphoproliferation in vitro. Inflammation,vol.32, no.6, (December 2009), pp. 419–425

Pádua, B. C., Silva, L. D., Rossini jr.J.V., Humberto, J. L., Chaves, M. M., Silva, M. E., Pedrosa, M. L., Costa. D. C. (2010). Antioxidant properties of Baccharis trimera in the neutrophils of Fisher rats. Journal of Ethnopharmacology, Vol. 129, no. 3, (June 2010), pp. 381- 386,.

Santos, R. P., Nunes, E. P., Nascimento, R. F., Santiago, G. M. P., Menezes, G. H. A., Silveira, E. R. & Pessoa, O. D. L. (2006). Chemical composition and larvicidal activity of the essential oils of Cordia leucomalloides and Cordia curassavica from the Northeast of Brazil. Journal of the Brazilian Chemical Society, vol 17, no. 5, (September/October 2006), pp. 1027-1030.

SOICKE H. ; LENG-PESCHLOW E. Characterisation of flavonoids from Baccharis trimera and their antihepatotoxic properties. Planta Medica, v.53, n.1, p.37-9, 1987.

Torres, D. S. C., Cordeiro, I., Giulietti, A .M. (2003). O Gênero Phyllanthus L. (Euphorbiaceae) na Chapada Diamantina, Bahia, Brasil. Acta Botanica Brasilica, vol. 17, no. 2, (April- June 2003), pp.265-278, ISSN 0102-3306.

VERDI, L.G. ; BRIGHENTE, I.M.C. ; PIZZOLATTI, M.G. Gênero Baccharis (Asteraceae) : aspectos químicos, econômicos e biológicos. Química Nova, v.28, n.1, p.85-94, 2005

Dos Reis Lívero FA, da Silva LM, Ferreira DM, Galuppo LF, Borato DG, Prando TB, Lourenço EL, Strapasson RL, Stefanello MÉ, Werner MF, Acco A. Naunyn .Hydroethanolic extract of Baccharis trimera promotes gastroprotection and healing of acute and chronic gastric ulcers induced by ethanol and acetic acid Schmiedebergs Arch Pharmacol. 2016 Sep;389(9):985-98.Epub 2016 Jun 17

de Araújo GR, Rabelo AC, Meira JS, Rossoni-Júnior JV, Castro-Borges W, Guerra-Sá R, Batista MA, Silveira-Lemos DD, Souza GH, Brandão GC, Chaves MM, Costa DC. Baccharis trimera inhibits reactive oxygen species production through PKC and downregulation p47 phox phosphorylation of NADPH oxidase in SK Hep-1 cells. Exp Biol Med (Maywood). 2017 Feb;242(3):333-343.Epub 2016 Oct 7.

Paiva FA, Bonomo Lde F, Boasquivis PF, de Paula IT, Guerra JF, Leal WM, Silva ME3, Pedrosa ML, Oliveira Rde P.Carqueja (Baccharis trimera) Protects against Oxidative Stress and β-Amyloid-Induced Toxicity in Caenorhabditis elegans. Oxid Med Cell Longev. 2015;2015:740162. doi: 10.1155/2015/740162. Epub 2015 Jul 7.

Gené RM1, Cartaña C, Adzet T, Marín E, Parella T, Cañigueral S. Anti-inflammatory and analgesic activity of Baccharis trimera : identification of its active constituents. Planta Med. 1996 Jun;62(3):232-5.

Nogueira NP, Reis PA, Laranja GA, Pinto AC, Aiub CA, Felzenszwalb I, Paes MC, Bastos FF, Bastos VL, Sabino KC, Coelho MG. In vitro and in vivo toxicological evaluation of extract and fractions from Baccharis trimera with anti-inflammatory activity.J Ethnopharmacol. 2011 Nov 18;138(2):513-22. Epub 2011 Oct 12.

Biondo TM, Tanae MM, Coletta ED, Lima-Landman MT, Lapa AJ, Souccar C. Antisecretory actions of Baccharis trimera (Less.) DC aqueous extract and isolated compounds : analysis of underlying mechanisms. J Ethnopharmacol. 2011

Produit(s) contenant du baccharis

Retour haut de page