Chlorella

Chlorella

Fiche de synthèse

Nom commun Chlorella, chlorelle
Nom(s) scientifique(s) Chlorella vulgaris, Chlorella pyrenoidosa
Famille Chlorellaceae
Origine Micro-algue verte unicellulaire présente dans de nombreuses régions du monde, aussi bien en eau douce qu’en eau salée
Partie(s) utilisée(s) Totalité de l’algue
Principaux actifs Chlorophylle, oméga 3, vitamine B9, vitamine B12, fer
Propriété(s) associée(s) Pouvoir antioxydant naturel | Action détoxifiante | Propriétés hypotensives | Effet tonifiant pour renforcer l’organisme

Qu'est-ce que la chlorella ?

La chlorelle, plus couramment nommée chlorella, constitue un genre de microalgues vertes unicellulaires. Cette algue suscite l’intérêt de la communauté scientifique depuis plusieurs années. Certains chercheurs s’y intéressent pour le développement d’une énergie verte tandis que d’autres étudient son potentiel thérapeutique.

En effet, de nombreux bienfaits pour la santé sont attribués à cette micro-algue. Réputée pour ses propriétés antioxydantes et détoxifiantes, elle aurait également des vertus hypotensives pour réguler et stabiliser la tension artérielle. La chlorella serait aussi impliquée dans la régulation d’autres fonctions biologiques comme le métabolisme du sucre, le métabolisme des lipides et le système immunitaire. C’est pourquoi cette algue est de plus en plus prisée en phytothérapie pour assurer le bien-être de l’organisme.

Origine, habitat et culture

Découvertes à la fin du 19ème siècle par le célèbre microbiologiste Martinus Willem Beijerinck, les chlorelles sont présentes dans de nombreuses régions du globe.

Ces microalgues ont la particularité de se développer aussi bien en eau douce qu’en eau salée.

Néanmoins, les chlorelles d’eau douce sont souvent privilégiées pour la formulation des compléments alimentaires.

Compte tenu de l’intérêt croissant pour ces algues, celles-ci sont désormais produites à grande échelle.

Les chlorelles peuvent être obtenues par culture en réacteurs clos ou fermenteurs, en bassins à ciel ouvert ou en photobioréacteurs.

Ces derniers permettent une culture sous tubes de verre.

localisation chlorella

Apparence, composition et format

La chlorella renferme une grande quantité de chlorophylle, ce qui lui confère une couleur verte.

Très prisée en phytothérapie, cette algue est disponible sous différents formats : gélule, comprimé, poudre ou liquide.

Son intérêt thérapeutique est lié à sa composition nutritionnelle exceptionnelle.

Elle renferme à la fois des macronutriments et des micronutriments, dont certains sont essentiels au bon fonctionnement de l’organisme.

illustration chlorella

Les principes actifs suivants sont parmi les principaux composés de la chlorelle :

  • Oméga 3 : Réputés pour leurs bienfaits pour la santé cardiovasculaire, les oméga 3 sont des acides gras essentiels au bon fonctionnement de l’organisme. La chlorella peut contribuer à un apport adéquat en oméga 3.
  • Protéines végétales : Cette algue est une source intéressante en protéines végétales. Celles-ci interviennent dans de nombreux processus physiologiques tels que la réponse immunitaire. Les protéines ont également un rôle structural au sein de l’organisme.
  • Vitamines : La chlorelle renferme plusieurs vitamines du groupe B : la vitamine B9 (acide folique) et la vitamine B12 (cobalamine). Ces deux molécules participent au renouvellement cellulaire. La vitamine B12 joue également un rôle dans la formation des globules rouges. D’après certains chercheurs, cette microalgue pourrait également contenir de la vitamine K et de la vitamine C.
  • Minéraux et oligo-éléments : La chlorella est réputée pour sa composition en fer. Indispensable à la formation et l’activité des globules rouges, cet élément intervient dans différents processus physiologiques comme le métabolisme énergétique, la fonction cognitive et le système immunitaire. Selon certaines études, l’algue verte renfermerait également du potassium, du magnésium et du zinc.
  • Pigments naturels : Responsable de la couleur verte de l’algue, la chlorophylle est un pigment indispensable à la production d’énergie pour de nombreux végétaux. Au sein du corps humain, ce pigment naturel possède des propriétés antioxydantes, anti-inflammatoires, antimutagéniques et antimicrobiennes. En plus de la chlorophylle, la chlorella contient également d’autres pigments : des caroténoïdes. Ces derniers sont connus pour être de puissants antioxydants naturels.
  • Enzymes antioxydantes : Impliquées dans différentes réactions, plusieurs enzymes antioxydantes sont présentes au sein de la chlorelle. Cela est par exemple le cas de la catalase, de l’ascorbate peroxidase et de la superoxide dismutase.

Propriétés et effets recherchés

propriétés chlorella

Pouvoir antioxydant

La chlorella contient de nombreux composés antioxydants. Leur activité antioxydante est particulièrement intéressante pour lutter contre le stress oxydatif et les dommages causés par les radicaux libres. Une étude scientifique a d’ailleurs confirmé l’intérêt d’une supplémentation en chlorelle pour assurer un apport optimal en nutriments antioxydants. Menée sur des fumeurs masculins, cette étude a également révélé une amélioration de l’activité antioxydante de plusieurs enzymes dont l’érythrocyte catalase et la superoxide dismutase.

Détoxification

Au-delà de son pouvoir antioxydant naturel, la chlorella est connue pour son action détoxifiante. Cette activité bénéfique a été étudiée par de nombreux chercheurs à travers le monde. Leurs travaux ont montré que cette algue favoriserait l’activité normale du foie. Or, celui-ci joue un rôle clé pour détoxifier l’organisme. Certaines études suggèrent que la microalgue pourrait également être bénéfique pour lutter contre l’accumulation de métaux lourds tels que l’arsenic, le mercure et le chromium. Des études complémentaires sont actuellement en cours pour confirmer ces résultats.

Propriétés hypotensives

Des chercheurs attribuent des propriétés hypotensives à la chlorella. D’après leurs travaux, cette algue pourrait contribuer à la régulation de la pression artérielle. Cette microalgue pourrait ainsi s’avérer bénéfique en cas d’hypertension artérielle. Des résultats positifs ont d’ailleurs été obtenus lors d’une supplémentation en GABA, associé à la chlorelle, auprès de personnes hypertendues.

Bien-être de l’organisme

La composition et les propriétés de la chlorella lui confèrent de nombreux atouts pour la santé. Source naturelle de protéines, de vitamines et de minéraux, cette algue contribue au bon fonctionnement de l’organisme. C’est pourquoi certains chercheurs lui attribuent un effet tonifiant et anti-fatigue.

Soutien du système immunitaire

Une fois ingérée, la chlorelle pourrait avoir des bienfaits sur le système immunitaire. C’est en tout cas ce que suggère une étude menée sur des anticorps spécifiques : les IgA. Présents majoritairement au niveau des muqueuses, ces anticorps jouent un rôle important dans la protection de l’organisme contre les agents infectieux et les toxines. L’étude révèle qu’une supplémentation en chlorella pourrait augmenter le taux de ces anticorps au sein de l’organisme, ce qui serait un atout non négligeable pour la défense naturelle de l’organisme.

Anémie

Des études ont révélé que la chlorelle pourrait être un atout pour la prise en charge de l’anémie, une anomalie caractérisée par un manque d’hémoglobine dans le sang. Impliquée dans le transport de l’oxygène, l’hémoglobine nécessite un apport en fer lors de sa synthèse. A ce titre, la microalgue peut s’avérer intéressante grâce à sa teneur en fer.

Protection des fonctions cognitives

Compte-tenu de son pouvoir antioxydant, la chlorelle pourrait contribuer à la protection des fonctions cognitives telles que l’attention et la mémoire. C’est ce que révèle une étude menée sur les effets de cette algue au sein de l’organisme. En luttant contre le stress oxydatif, les composés antioxydants de cette microalgue contribuent à limiter le vieillissement cellulaire. D’après cette étude, la chlorelle pourrait ainsi être utilisée en prévention contre le déclin cognitif.

Prise en charge du syndrome métabolique

De nombreuses équipes de recherche travaillent sur la prise en charge du syndrome métabolique. Celui-ci réunit un ensemble de facteurs de risque pour la santé comme le surpoids ou l’obésité. Ces signes physiologiques augmentent notamment le risque de développer un diabète de type 2 ou une maladie cardiaque. C’est pourquoi des chercheurs du monde entier étudient ce syndrome, devenu un véritable enjeu de santé publique. A ce titre, l’administration orale de chlorelle est une des pistes étudiées. A long terme, cette supplémentation permettrait de diminuer l’augmentation rapide des taux de glucose dans le sang, les taux de cholestérol dans le sérum et le pourcentage de graisse corporelle. L’étude montre que la chlorelle pourrait également modifier l’expression de certains gènes impliqués dans le métabolisme des graisses et des sucres. Des études sont toujours en cours pour confirmer ces résultats.

Intérêt en cas de fibromyalgie

Des chercheurs se sont intéressés à l’intérêt de la chlorelle pour lutter contre les symptômes de la fribromyalgie. Celle-ci désigne un désordre musculosquelettique chronique, caractérisé par des douleurs intenses généralisées et une grande fatigue. A l’issue de leurs travaux, les scientifiques ont révélé des résultats encourageants pour la prise en charge de la fribromyalgie. Ces premiers résultats doivent désormais être confirmés par des études complémentaires.

Contre-indication, danger(s) et effet(s) secondaire(s)

D’une manière générale, il est conseillé de demander conseil à un professionnel de santé avant de démarrer une cure en chlorelle. Cela est particulièrement important pour les personnes présentant une photosensibilité, pour les patients hypotendus et pour les personnes qui suivent un traitement modulant le système immunitaire.

Effets secondaires : A ce jour, les cures de courte durée en chlorelle n’ont révélé aucun effet secondaire. Néanmoins, la prise de cette algue sur de longues périodes pourrait engendrer des effets indésirables. Des professionnels de santé ont notamment révélé l’apparition d’asthme ou de lésions dermatologiques par photosensibilisation. C’est pourquoi il convient de privilégier des cures d’environ 1 mois maximum.

Interaction(s)

Pour les végétariens et les végétaliens, une supplémentation en chlorelle peut s’avérer particulièrement intéressante. En effet, cette algue est une source végétale de fer, un élément que l’on retrouve principalement dans les produits d’origine animale.

Associations suggérées

Bien-être de l’organisme : D’autres algues comme la spiruline, peuvent s’avérer bénéfiques pour protéger et tonifier l’organisme.

Sources

Chung, K. T.; Ferris, D. H., Martinus Willem Beijerinck (1851–1931): Pioneer of General Microbiology, ASM News, no 62 (10), 1996, p. 539––543.

Liu J, Chen F, Biology and Industrial Applications of Chlorella: Advances and Prospects, Adv Biochem Eng Biotechnol. 2016;153:1-35.

Panahi Y, Darvishi B, Jowzi N, Beiraghdar F, Sahebkar A, Chlorella vulgaris: A Multifunctional Dietary Supplement with Diverse Medicinal Properties, Curr Pharm Des. 2016;22(2):164-73.

Kumudha A, Selvakumar S, Dilshad P, Vaidyanathan G, Thakur MS, Sarada R, Methylcobalamin--a form of vitamin B12 identified and characterised in Chlorella vulgaris, Food Chem. 2015 Mar 1;170:316-20.

Rai UN, Singh NK, Upadhyay AK, Verma S, Chromate tolerance and accumulation in Chlorella vulgaris L.: role of antioxidant enzymes and biochemical changes in detoxification of metals, Bioresour Technol. 2013 May;136:604-9. 15.

Uchikawa T, Kumamoto Y, Maruyama I, Kumamoto S, Ando Y, Yasutake A, Enhanced elimination of tissue methylmercury in Parachlorella beijerinckii-fed mice, J Toxicol Sci. 2011 Jan;36(1):121-6.

Pantoja Munoz L1, Purchase D1, Jones H1, Raab A2, Urgast D2, Feldmann J2, Garelick H3, The mechanisms of detoxification of As(III), dimethylarsinic acid (DMA) and As(V) in the microalga Chlorella vulgaris, Aquat Toxicol. 2016 Jun;175:56-72.

Zahran E, Risha E, Modulatory role of dietary Chlorella vulgaris powder against arsenicinduced immunotoxicity and oxidative stress in Nile tilapia (Oreochromis niloticus), Fish Shellfish Immunol. 2014 Dec;41(2):654-62.

Nakano S, Takekoshi H, Nakano M, Chlorella pyrenoidosa supplementation reduces the risk of anemia, proteinuria and edema in pregnant women, Plant Foods Hum Nutr. 2010 Mar;65(1): 25-30.

Shimada M, Hasegawa T, Nishimura C, Kan H, Kanno T, Nakamura T, Matsubayashi T, Antihypertensive effect of gamma-aminobutyric acid (GABA)-rich Chlorella on high-normal blood pressure and borderline hypertension in placebo-controlled double blind study, Clin Exp Hypertens. 2009 Jun;31(4):342-54.

Lee SH, Kang HJ, Lee HJ, Kang MH, Park YK, Six-week supplementation with Chlorella has favorable impact on antioxidant status in Korean male smokers, Nutrition. 2010 Feb;26(2):175-83.

Nakashima Y, Ohsawa I, Konishi F, Hasegawa T, Kumamoto S, Suzuki Y, Ohta S, Preventive effects of Chlorella on cognitive decline in age-dependent dementia model mice, Neurosci Lett. 2009 Oct 30;464(3):193-8.

Mizoguchi T, Takehara I, Masuzawa T, Saito T, Naoki Y, Nutrigenomic studies of effects of Chlorella on subjects with high-risk factors for lifestyle-related disease, J Med Food. 2008 Sep; 11(3):395-404.

Merchant RE, Carmack CA, Wise CM, Nutritional supplementation with Chlorella pyrenoidosa for patients with fibromyalgia syndrome: a pilot study, Phytother Res. 2000 May;14(3):167-73.

Nakano S, Takekoshi H, Nakano M, Chlorella (Chlorella pyrenoidosa) supplementation decreases dioxin and increases immunoglobulin a concentrations in breast milk, J Med Food. 2007 Mar;10(1):134-42.

Otsuki T, Shimizu K, Iemitsu M, Kono I, Salivary secretory immunoglobulin A secretion increases after 4-weeks ingestion of chlorella-derived multicomponent supplement in humans: a randomized cross over study. Nutr J. 2011 Sep 9;10:91.

Ohtake T, Negishi K, Okamoto K, Oka M, Maesato K, Moriya H, Kobayashi S, Manganeseinduced Parkinsonism in a patient undergoing maintenance hemodialysis, Am J Kidney Dis. 2005 Oct;46(4):749-53.

T.P. Ng, W.C. Tan, Y.K. Lee, Occupational asthma in a pharmacist induced by chlorella, a unicellular algae preparation, Respiratory Medicine, August 1994, Volume 88, Issue 7, Pages 555–557.

Kumiko Jitsukawa M.D., Reiko Suizu M.D., Akira Hidano M.D., Chlorella Photosensitization, New Phytophotodermatosis, International Journal of Dermatology, Volume 23, Issue 4, May 1984, Pages 263–268.

Da Silva Ferreira V, Sant’Anna C, Impact of culture conditions on the chlorophyll content of microalgae for biotechnological applications, World J Microbiol Biotechnol. 2017 Jan;33(1):20.

Produit(s) contenant de la chlorella

Retour haut de page