• En raison de la crise sanitaire liée au Covid-19, nous privilégions la livraison à domicile Colissimo. Le délai de livraison annoncé sera peut-être prolongé de quelques jours, merci de votre compréhension.
      Prenez soin de vous. L'équipe Dieti Natura
Artichaut

Artichaut

Fiche de synthèse

Nom commun Artichaut
Autre(s) nom(s) Alharcharf (arabe), Carciofo (toscan), artichoke (anglais)
Nom(s) scientifique(s) Cynara scolymus, Cynara cardunculus
Famille Asteracea
Origine Bassin méditerranéen
Partie(s) utilisée(s) Feuilles
Principaux actifs Acides phénoliques, flavonoïdes
Propriété(s) associée(s) Elimination des graisses | Détoxification de l’organisme | Confort digestif

Qu'est-ce que l'artichaut ?

L’artichaut est une grande plante herbacée utilisée aussi bien en cuisine qu’en phytothérapie. Si la tête d’artichaut est connue pour sa saveur fine, les feuilles présentes sur la tige de l’artichaut renferment quant à elles de puissants principes actifs naturels. Ces derniers présentent des propriétés bénéfiques pour la détoxification de l’organisme, l’élimination des graisses et le confort digestif. Pour bénéficier de ces vertus, plusieurs compléments alimentaires ont été développés.

Origine, habitat et culture

L’artichaut est plante cultivée originaire du bassin méditerranéen. Sa partie comestible, l’inflorescence verte, est consommée depuis plusieurs siècles. Les premières preuves de sa consommation remontent au milieu du XVIème siècle en Italie. À cette époque, l’artichaut est également introduit en France et se fait rapidement une place sur les tables royales. Cinq variétés différentes sont alors consommées : le Blanc, le Vert, le Violet, le Rouge et le Sucré de Gênes.

L’artichaut a aussi fait sa renommée en phytothérapie. Les feuilles présentes le long de la tige ont révélé des propriétés bénéfiques pour l’organisme. Grâce aux progrès de la science, on attribue aujourd’hui à l’artichaut des bienfaits pour la détoxification de l’organisme, l’élimination des graisses et le confort digestif.

Il existe différentes variétés d’artichauts. Si certaines se développent préférentiellement dans un climat méditerranéen, d’autres sont plus robustes et craignent moins le froid. En France, les deux principales régions de production sont la Provence et la Bretagne. La production mondiale d’artichaut est estimée à 1,3 millions de tonnes par an.

Origine-artichaut

Deux parties de la plante sont récoltées : les têtes pour un usage culinaire et les feuilles pour la phytothérapie. Les têtes d’artichaut sont récoltées avant que les fleurs n’apparaissent.

Apparence, composition et format

L’artichaut est une évolution botanique du chardon sauvage. Il présente des tiges dressées et ramifiées pouvant atteindre jusqu’à 2 mètres de hauteur. Celles-ci sont épaisses, robustes et cannelées. On remarque la présence de grandes feuilles en rosette fortement nervurées.

Un capitule se développe au sommet des tiges. Il s’agit d’un type d’inflorescence qui se distingue par la présence de bractées, des pièces florales en forme de feuilles. Dans le langage courant, le capitule est nommé « tête d’artichaut ». Il s’agit de la partie comestible qui est récoltée avant le développement la fleur.

Si la tête de l’artichaut n’est pas récoltée, on peut voir apparaître une fleur composée de multiples fils violets. Son apparence rappelle celle du chardon sauvage.

En phytothérapie, on utilise les feuilles présentes au niveau des tiges des artichauts. Ces feuilles ne doivent pas être confondues avec les bractées, les pièces florales en forme de feuilles présentes au niveau de la tête de l’artichaut.

apparence-artichaut

Une fois récoltées, les feuilles fraîches peuvent être séchées et broyées. Des extraits de feuilles fraîches ou séchées peuvent également être obtenus pour le développement de compléments alimentaires (gélules…).

Les feuilles d’artichaut contiennent notamment :

  • - des acides phénoliques dont la cynarine, l’acide caféique et l’acide chlorogénique ;
  • - des acides-alcools comme l’acide malique et l’aide succinique ;
  • - des lactones sesquiterpéniques comme la cynaropicrine ;
  • - des flavonoïdes (apigénine, cyranoside, scolymoside, cosmoside, quercétine, rutine, copolétine, hespéritine et hespéridoside) ;
  • - de vitamines comme les vitamines B9, C et K ;
  • - des minéraux comme le magnésium et le fer ;
  • - des fibres.

Propriétés et effets recherchés

proprietes-artichaut

Elimination des graisses

Durant ces dernières années, il a été montré que les feuilles d’artichaut favorisaient l’élimination des graisses dans le sang. Elles auraient plus particulièrement une activité hypocholestérolémiante en abaissant le mauvais cholestérol (HDL) au profit du bon cholestérol (LDL).

Détoxification de l’organisme

Les feuilles d’artichaut présentent une action diurétique et drainante, idéale pour éliminer les toxines et les déchets de l’organisme.

Confort digestif

En plus de contribuer à purifier l’organisme, les feuilles d’artichaut favorisent le transit digestif. Elles présentent en effet une action cholérétique et cholagogue, c’est-à-dire stimulant la sécrétion et l’excrétion de la bile (liquide impliqué dans la digestion, en particulier celle des graisses). Les feuilles d’artichaut présentent des bénéfices pour lutter contre les constipations, les ballonnements, etc.

Dosage et posologie

Le dosage et la posologie varient selon les formats utilisés :

  • Poudre de feuilles d’artichaut séchées : Celle-ci est traditionnellement employée avec une dose journalière entre 600 et 1500 mg. Cette dose doit être divisée en 2 à 4 prises.
  • Extraits de feuilles d’artichaut fraîches : La dose journalière traditionnelle est de 1800 mg pour un extrait mou, et varie entre 600 et 2700 mg pour un extrait sec.
  • Extraits de feuilles d’artichaut séchées : La dose journalière traditionnelle est de 2100 mg pour un extrait mou, et varie entre 400 et 1320 mg pour un extrait sec.

Contre-indication, danger(s) et effet(s) secondaire(s)

Contre-indications : L’usage des feuilles d’artichaut est contre-indiqué chez les sujets présentant une hypersensibilité aux plantes de la famille des Astéracées et chez les sujets souffrant de troubles hépatiques (ex. obstruction des canaux biliaires, cholangite, calcul biliaire…).

Etant donné l’absence de données médicales sur le sujet, l’usage des feuilles d’artichaut est déconseillé par mesure de précaution aux enfants de moins de 12 ans, aux femmes enceintes et aux femmes allaitantes.

Effets secondaires : Certaines personnes ont relevé des effets indésirables bénins et passagers lors d’une cure en feuilles d’artichaut : diarrhées légères, nausées, brûlures d’estomac et réactions allergiques. En cas d’effets indésirables, il convient de demander l’avis d’un professionnel de santé.

Associations suggérées

Bien-être du foie : Chardon-marie

Informations complémentaires

Les informations de cette fiche sont données à titre indicatif et ne peuvent en aucun cas se substituer à l’avis d’un professionnel de santé. En outre, de nouveaux travaux peuvent venir contredire ou compléter les informations de cette fiche. En cas de doute, il convient de demander conseil à un professionnel de santé.

Sources

EMA, European Union herbal monograph on Cynara cardunculus L. (syn. Cynara scolymus L.), folium EMA/HMPC/194014/2017, 27 March 2018, 7 pages.

JP. Bogaert, F. Mortier, JM. Jouany, JM. Pelt, P. Delaveau, Organic acids, principally acid-alcohols, in Cynara scolymus L. (Compositae), Ann Pharm Fr, Jun. 1972, 30(6):401-8.

J. Hinou, C. Harvala, S. Philianos, Polyphenolic substances of Cynara scolymus L. leaves, Ann Pharm Fr, 1989, 47(2):95-8.

I. Boffelli, I. Bruno, Phytothérapie: L'essentiel du bien-être au naturel, Hachette Pratique, Janv. 2017, 256 pages.

C. Gayet Guide de poche de phytothérapie: Acné, ballonnements, migraines... Soignez-vous au naturel !, Éditions Leduc.s, Mars 2018, 176 pages.

NA. Spiridonov, Mechanisms of Action of Herbal Cholagogues, Med Aromat Plants, 2012, 1:107.

C. Doré, F. Varoquaux, Histoire et amélioration de cinquante plantes cultivées, Editions Quae, Juil. 2006, 812 pages.

G. Mehmetçik, et al., Effect of pretreatment with artichoke extract on carbon tetrachloride-induced liver injury and oxidative stress, Exp Toxicol Pathol, Sept. 2008, 60(6):475-80.

E. Colak, et al., The hepatocurative effects of Cynara scolymus L. leaf extract on carbon tetrachloride-induced oxidative stress and hepatic injury in rats, Springerplus, Feb. 2016, 5:216.

JS. Thompson Coon, E. Ernst, Herbs for serum cholesterol reduction: a systematic view, J Fam Pract, Jun. 2003, 52(6):468-78.

R. Gebhardt, Inhibition of cholesterol biosynthesis in primary cultured rat hepatocytes by artichoke (Cynara scolymus L.) extracts, J Pharmacol Exp Ther, Sept. 1998, 286(3):1122-8.

B. Wider, et al., Artichoke leaf extract for treating hypercholesterolaemia, Cochrane Database Syst Rev, 7 Oct 2009, (4):CD003335.

C. Küçükgergin, et al., Effect of artichoke leaf extract on hepatic and cardiac oxidative stress in rats fed on high cholesterol diet, Biol Trace Elem Res, Jun. 2010, 135(1-3):264-74.

G. Marakis, et al., Artichoke leaf extract reduces mild dyspepsia in an open study, Phytomedicine, Dec. 2002, 9(8):694-9.

Aprifel, Fiche nutritionnelle Artichaut, www.aprifel.com (Consulté le 15/02/2019).

Interfel, Artichaut, www.lesfruitsetlegumesfrais.com (Consulté le 15/02/2019).

Produit(s) contenant de l'artichaut

Retour haut de page