Psyllium

Psyllium

Fiche de synthèse

Nom commun Psyllium (nom anglo-saxon mais utilisé communément en France) ou Ispaghul (nom français)
Autre(s) nom(s) Français : ispaghul, plantain des Indes, plantain psyllium, herbe à puces, OEil de ChienAnglais : psyllium, ispaghula, blond psyllium, spogel seeds, ripple grass, desert indianwheat,sand plantain, blond plantago,Allemand : indische psylli-samen
Nom(s) scientifique(s) Plantago ovata
Famille Plantaginacées
Origine Inde et Iran
Partie(s) utilisée(s) Graines
Principaux actifs Mucilages
Propriété(s) associée(s) Régulateur de transit (agit efficacement contre la constipation et ladiarrhée)

Qu'est-ce que le psyllium ?

Le psyllium fait partie de la famille des plantaginacées, on l’appelle également ispaghul. Psyllium est en fait le terme anglo-saxon et ispaghul son nom français. Il s’agit plus précisément de la graine d’une plante appelée « plantain des Indes ». Celle-ci est utilisée depuis des siècles par toutes les civilisations dans de nombreuses indications.

L’OMS (Organisation mondiale de la santé), l’ESCOP (commission scientifique européenne de la phytothérapie) et l’EMEA recommande le psyllium pour soulager la constipation et faciliter l’évacuation intestinale.

Origine, habitat et culture

Plus de dix siècles avant J.-C., les médecins égyptiens l’employaient déjà pour traiter les constipations chroniques mais aussi les infections des voies urinaires et rénales. En Asie on utilisait une décoction de graine contre la toux, en Europe des cataplasmes de graines concassées servaient à soulager les articulations enflées et douloureuses. Tandis qu’au Yémen les graines trempées étaient appliquées en pansement pour traiter les furoncles et les ulcères mais également appréciées par les femmes d’Afrique du Nord comme masque de beauté pour la peau et les cheveux.

En Inde et en Chine, le psyllium était déjà reconnu comme très efficace contre la diarrhée et la constipation et utilisé chez les personnes souffrant d’hémorroïdes. En 1998, aux Etats-Unis la Food and Drug Administration (FDA) a autorisé la compagnie Kellogg® à indiquer sur l'emballage de certains de ses produits, « peut réduire les risques de maladies cardiovasculaires» lorsque ceux-ci contiennent au moins 1,7g de psyllium et qu’il est associé à un régime alimentaire adéquat. L’autorité de santé canadienne en 2007 a également modifié sa réglementation en ce sens.

carte psyllium

Apparence, composition et format

Le nom psyllium, tiré du grec « psyllia » veut dire « puce », faisant allusion à la taille minuscule de la graine. C'est une herbe annuelle, de petite taille dont la floraison a lieu d'avril à août donnant des inflorescences en épis. Le plantain des Indes se contente d'un sol relativement pauvre, il s’adapte facilement au climat et tolère aussi bien le froid que la chaleur et la sécheresse.

Le psyllium blond (Plantago ovata) est originaire d’Inde et d'Iran, à ne pas confondre avec le psyllium noir (P. psyllium et P. indica) qui lui est natif du bassin méditerranéen et du Moyen-Orient : ils ont tous les deux les mêmes vertus thérapeutiques cependant le psyllium blond est plus efficace.

illustration psyllium

graines de psyllium

La graine mûre, entière et sèche est reconnue pour lutter contre la constipation, elle est inscrite à la Pharmacopée européenne en tant que « laxatif mucilagineux ou de lest », paradoxalement cette graine est aussi très efficace contre la diarrhée.

Elle est donc très utile pour traiter une constipation ou une diarrhée mais le psyllium pourra également être providentiel pour soulager les personnes souffrant d’hémorroïdes ou de fistules anales en facilitant l’évacuation du bol fécal.

Remarque : Le terme psyllium ou ispaghul désigne soit la graine entière (graine + enveloppe), soit uniquement le tégument de la graine (c’est à dire l’enveloppe)

Propriétés et effets recherchés

propriétés psyllium

Régulation du transit

Grâce au taux exceptionnel de mucilage (cellulose et hémicellulose) contenu dans la graine et dans l’enveloppe, le psyllium se révèle être un allié redoutable contre la constipation mais il est tout aussi efficace en cas de diarrhée : c’est en fait un régulateur de transit, il agit en normalisant la consistance des selles.

En effet en cas de constipation, les graines de psyllium vont absorber un grand volume d'eau et gonfler en formant un gel, cela va permettre de stimuler le péristaltisme (motilité intestinale) en favorisant une contraction réflexe des parois intestinales : l’expulsion des selles s’en trouve facilité. Le temps de transit gastro-intestinal est diminué et le poids des selles est augmenté.

Bien que contradictoire, le psyllium va aussi être bénéfique en cas de diarrhée, le gel formé par la graine va permettre d’augmenter la capacité de rétention de l’eau et de retarder la vidange gastrique : les selles seront moins liquides et moins fréquentes.

Syndrome de l’intestin irritable (aussi appelé syndrome du côlon irritable) Il s’agit d’un trouble digestif dont les causes sont encore mal connues (hormones, infection…) et qui touche environ 10 à 20% de la population des pays occidentaux (surtout des femmes).

Les symptômes sont dus à un passages trop lent ou trop rapide des aliments dans le côlon : on observera des épisodes successifs de diarrhées puis de constipation, associés à des douleurs abdominales constantes, diffuses ou localisées. Le psyllium en régulant la fonction intestinale va permettre d’atténuer les symptômes de cette pathologie.

Colites ulcéreuses

Le psyllium va aider au maintien de la rémission dans les colites ulcéreuse grâce à la fermentation du psyllium dans le côlon qui va donner du butyrate, un acide gras à chaine courte bien connu pour avoir un effet anti-inflammatoire (en inhibant la production de cytokines).

Hémorroïdes et fistules anales

Le psyllium va aider les personnes souffrant d’hémorroïdes et fistules anales en réduisant les saignements et les douleurs associées.

Hypercholestérolémie

Le psyllium, associé à de bonnes mesures hygiéno-diététiques, permet de diminuer le taux de mauvais cholestérol (LDL). En 1999, une étude réalisée chez 34 hommes a permis de démontrer que la prise de 5,1g par jour de psyllium a réduit de 13% le taux de LDL-cholestérol.

Une autre étude a permis de conclure qu’un traitement médicamenteux contre le cholestérol (la simvastatine) était potentialisé par une consommation de 5,1g de psyllium par jour.

Diabète

La prise de psyllium entrainerait une diminution de l’absorption du glucose et contribuerait de ce fait à diminuer le taux de sucre dans le sang. Pour une action optimale il est plus intéressant de prendre le psyllium au milieu du repas, en effet en se mélangeant à l’eau et aux aliments, le psyllium gonfle et le sucre est comme pris au piège : il sera ainsi absorbé de manière plus lente et moins complète.

Dosage et posologie

posologie psyllium

Concernant la régulation du transit, l’EMEA et l’ESCOP conseille de consommer 2,5 à 40 grammes de graines de psyllium par jour avec un grand verre d’eau, sans jamais excéder 13 grammes par prise.

Les effets sur le transit apparaissent 12 à 24h après la première prise mais il est parfois nécessaire de poursuivre le traitement 2 ou 3 jours avant d’observer les effets.

Il est important de boire environ 30ml de liquide pour un gramme de graine.

Contre-indication, danger(s) et effet(s) secondaire(s)

Effets indésirables

  • Risques d’hypersensibilité allergique
  • Peut causer des flatulences et/ou des ballonnements
  • Risques d’obstruction intestinale en cas d’ingestion insuffisante de liquide

Mises en garde et précaution d’emploi

  • Consultez votre médecin traitant en cas de persistance de la diarrhée au delà de 3 jours.
  • Consultez votre médecin traitant en cas de persistance de la constipation au delà de 7 jours
  • Boire suffisamment d’eau ou de liquide pour éviter tout risque d’obstruction intestinale

Note : pour 2 gélules boire environ 30ml de liquide, d’après les recommandations de l’EMEA

Contre-indications

  • Obstruction intestinale
  • Troubles de la déglutition.
  • Ne pas prendre de psyllium en cas de diabète mal contrôlé sans avoir demander l’avis de son médecin traitant. Dans le cas contraire surveiller régulièrement sa glycémie

Interactions

Le psyllium est susceptible d’affecter l’absorption de ces médicaments. Demander l’avis de votre médecin traitant avant toute prise de psyllium.

En cas de prise concomitante de médicaments antidiabétiques, un ajustement du traitement peut être nécessaire donc demander l’avis de votre médecin traitant. Dans tous les cas surveiller régulièrement sa glycémie.

Une attention particulière doit être portée avec les molécules suivantes : lithium, carbamazépine, digoxine, warfarine, fer, calcium, zinc, vitamine B12.

Ne pas associer à des médicaments qui inhibent le péristaltisme (motilité intestinale) tel que le lopéramide ou les opiacées pour éviter tout risque d’obstruction intestinale.

Le risque d’interaction est minimisé si l’on respecte systématiquement un intervalle de deux heures entre la prise de psyllium et celle de tout autre médicament.

Associations suggérées

Dans le syndrome du côlon irritable on pourra associer le psyllium au charbon végétal, capable d’absorber gaz et toxines, pour augmenter le confort digestif.

L’association à la levure de bière permettra de restaurer la flore intestinale

Le psyllium est recommandé lorsque l’on suit le régime portfolio (régime validé et approuvé scientifiquement)

Sources

http://webprod.hc-sc.gc.ca/nhpid-bdipsn/monoReq.do?id=290&lang=fra

http://umm.edu/health/medical/altmed/supplement/psyllium

Monograph - Plantago ovata (psyllium) Altern. Med. Rev, 2002, 1, 2, 155-

BEZANGER-BEAUQUESNE Lucienne, PINKAS Madeleine, TORCK Monique, et al.. Plantes médicinales des régions tempérées Paris: Maloine, 1980.- 439 p.

BRUNETON, Jean Pharmacognosie: phytochimie, plantes médicinales Paris: Tec&Doc; Cachan: EM inter, 1999.- 1120 p.

CAPASSO F., GAGINELLA T.S., GRANDOLINI G., et al. Phytotherapy : a quick reference to Herbal MedicineEdition Springer, 2003. - 424 p.

GARNIER Gabriel, BEZANGER-BEAUQUESNE Lucienne, DEBRAUX Germaine Ressources médicinales de la flore française 1Paris: Vigot, 1961.-1511 p.

GIRRE, Loïc Connaître et reconnaître les plantes médicinales Rennes: Ouest France, 1980.- 333 p.

GIRRE, Loïc La santé par les plantes Rennes: Ouest-France, 1992.- 221 p.

GIRRE, Loïc Les plantes et les médicaments: l'origine végétale de nos médicaments Paris: Delachaux et Niestlé, 2001.- 253 p.

WICHTL Max, ANTON Robert Plantes thérapeutiques: tradition, pratique officinale, science et thérapeutique - 2ème édition Paris: Ed. Tee & doc-Lavoisier; Cachan: Ed. médicales internationales, 2003.- 692 p.

Marteau, P., Flourie, B., Cherbut, C., Correze, J. L., Pellier, P., Seylaz, J., and Rambaud, J. C. Digestibility and bulking effect of ispaghula husks in healthy humans. Gut 1994;35(12):1747-1752. 7829013

McRorie, J. W., Daggy, B. P., Morel, J. G., Diersing, P. S., Miner, P. B., and Robinson, M. Psyllium is superior to docusate sodium for treatment of chronic constipation. Aliment Pharmacol Ther 1998;12(5):491-497. 9663731

Miettinen, T. A. and Tarpila, S. Serum lipids and cholesterol metabolism during guar gum, plantago ovata and high fibre treatments. Clin Chim Acta 8-31-1989;183(3):253-262. 2553302

Marlett, J. A., Kajs, T. M., and Fischer, M. H. An unfermented gel component of psyllium seed husk promotes laxation as a lubricant in humans. Am J Clin Nutr 2000;72(3):784-789. 10966900

Washington, N., Harris, M., Mussellwhite, A., and Spiller, R. C. Moderation of lactulose-induced diarrhea by psyllium: effects on motility and fermentation. Am J Clin Nutr 1998;67(2):317-321. 9459381

Watson WC, Corke M, Pomare EW, and et al. A double blind study on the effect on stool frequency and appearance, abdominal symptoms and serum lipid levels in patients with the irritable bowel syndrome (Abstract). Gastroenterology 1977;72:1146.

Anderson, J. W., Allgood, L. D., Turner, J., Oeltgen, P. R., and Daggy, B. P. Effects of psyllium on glucose and serum lipid responses in men with type 2 diabetes and hypercholesterolemia. Am J Clin Nutr 1999;70(4):466-473. 10500014

Pastors, J. G., Blaisdell, P. W., Balm, T. K., Asplin, C. M., and Pohl, S. L. Psyllium fiber reduces rise in postprandial glucose and insulin concentrations in patients with non-insulin-dependent diabetes. Am J Clin Nutr 1991;53(6):1431-1435. 1852093

Fernandez-Banares, F., Hinojosa, J., Sanchez-Lombrana, J. L., Navarro, E., Martinez-Salmeron, J. F., Garcia-Puges, A., Gonzalez-Huix, F., Riera, J., Gonzalez-Lara, V., Dominguez-Abascal, F., Gine, J. J., Moles, J., Gomollon, F., and Gassull, M. A. Randomized clinical trial of Plantago ovata seeds (dietary fiber) as compared with mesalamine in maintaining remission in ulcerative colitis. Spanish Group for the Study of Crohn's Disease and Ulcerative Colitis (GETECCU). Am J Gastroenterol 1999;94(2):427-433. 10022641

Leung AY and Foster S. Encyclopedia of Common Natural Ingredients Used in Food, Drugs, and Cosmetics 1996;2d ed.:427-429.

Cook, I. J., Irvine, E. J., Campbell, D., Shannon, S., Reddy, S. N., and Collins, S. M. Effect of dietary fiber on symptoms and rectosigmoid motility in patients with irritable bowel syndrome. A controlled, crossover study. Gastroenterology 1990;98(1):66-72. 2152777

Wolever, T. M., Vuksan, V., Eshuis, H., Spadafora, P., Peterson, R. D., Chao, E. S., Storey, M. L., and Jenkins, D. J. Effect of method of administration of psyllium on glycemic response and carbohydrate digestibility. J Am Coll Nutr 1991;10(4):364-371. 1654354

Frati-Munari, A. C., Castillo-Insunza, M. R., Riva-Pinal, H., Ariza-Andraca, C. R., and Banales-Ham,

M. Effect of Plantago psyllium mucilage on the glucose tolerance test. Arch Invest Med (Mex) 1985;16(2):191-197. 3907568

Produit(s) contenant du psyllium

Retour haut de page