Radis noir

Radis noir

Fiche de synthèse

Nom commun Radis noir
Autre(s) nom(s) Radis d’hiver
Famille Brassicaceae (crucifères)
Origine Asie mineure
Partie(s) utilisée(s) Racine
Principaux actifs Glucosinolates
Propriété(s) associée(s) Vertus détoxifiantes et hépatoprotectrices | Draineur urinaire | Bienfaits digestifs et effet gastroprotecteur | Fluidifiant bronchique et activité anti-allergique

Qu'est-ce que le radis noir ?

Comme son nom l’indique, le radis noir est une variété particulière de radis : Raphanus sativus var. niger. Originaire d’Asie, il est consommé comme légume pour ses atouts gustatifs et nutritifs. Il est aussi apprécié pour ses vertus pour la santé. Ses composants actifs, les glucosinolates, présentent des effets bénéfiques à différents niveaux de l’organisme : sphère broncho-pulmonaire, appareil digestif, foie et système urinaire. Il est particulièrement réputé pour ses propriétés détoxifiantes.

Origine, habitat et culture

Il semblerait que le radis noir soit originaire d’Asie mineure, c’est-à-dire de la péninsule située à l’extrémité occidentale de l’Asie. On le retrouve particulièrement utilisé dans les cuisines d’Europe de l’Est.

Consommée crue ou cuite, la racine de radis noir peut notamment servir à la préparation de salades, de soupes, de ragoûts ou d’omelettes. Elle est appréciée pour son goût relevé qui rappelle celui du raifort. Ce dernier et le radis noir sont d’ailleurs souvent confondus.

Au fil des siècles, la racine de radis noir a également suscité un intérêt pour ses bienfaits pour la santé. On le présente aujourd’hui souvent comme un légume détox en raison de sa capacité à drainer l’organisme. On lui attribue aussi des vertus digestives.

Comme toutes les variétés de radis, le radis noir (Raphanus sativus var. niger) est très facile et rapide à cultiver.

origine_geographique_du-radis-noir

En Europe, il se sème de mai à octobre. Le semis se fait en pleine terre, de préférence dans une terre sableuse et un sol aéré. Une fois semé, le radis noir nécessite peu d’entretien. Seul un arrosage régulier est recommandé.

La récolte de la racine de radis noir a généralement lieu quatre mois après le semis. Ainsi, elle se déroule essentiellement durant l’hiver, ce qui vaut au radis noir d’être surnommé radis d’hiver.

Apparence, composition et format

Le radis noir est une plante herbacée. La partie aérienne se compose de fanes tandis que la partie souterraine constitue une racine volumineuse. Celle-ci est l’une des plus grosses de la famille des radis.

Pouvant peser plus de 500 g, elle mesure généralement 15 à 20 cm de longueur pour 5 à 7 cm de diamètre. Elle est reconnaissable par sa peau rugueuse de couleur brune à noire. Derrière cette peau, se trouve une chair blanche et ferme. En comparaison à la chair du radis rouge, celle du radis noir est beaucoup moins juteuse.

La racine du radis noir peut être consommée crue ou cuite. Elle peut être proposée en jus, mais également séchée puis réduite en poudre. En phytothérapie, il est possible de retrouver le radis noir sous différents formats : sirop, ampoule, teinture-mère, poudre, gélule…

A noter : En plus de la racine de radis noir, ses graines sont parfois récoltées pour un usage en phytothérapie. Toutefois, cet usage est rare.

apparence_du-radis-noir

Au delà de son goût atypique, le radis noir a suscité un grand intérêt en raison de sa composition nutritionnelle. En effet, c’est un aliment peu calorique qui renferme un large panel de vitamines, de minéraux et d’oligo-éléments. Il apporte notamment :

  • du bêta-carotène qui est une provitamine A, c’est-à-dire un précurseur de la vitamine A ;
  • des vitamines du groupe B, et en particulier de la vitamine B9 ;
  • de la vitamine C ;
  • du potassium ;
  • de l’iode ;
  • du cuivre ;
  • du calcium.

Les analyses effectuées sur le radis noir ont également permis l’identification de polyphénols, des principes actifs naturels très connus en phytothérapie. Néanmoins, c’est sa teneur élevée en glucosinolates qui a particulièrement intéressé les chercheurs. En effet, ces principes actifs naturels présentent plusieurs atouts pour la détoxification et la protection de l’organisme. Bien que les glucosinolates soient présents dans de nombreux légumes de la famille Brassicacées, le radis noir en contient en moyenne quatre fois plus ! Les chercheurs sont d’ailleurs parvenus à identifier six glucosinolates différents au sein du radis noir :

  • le glucoraphénine, le plus présent ;
  • le gluconasturtiine ;
  • le glucosisymbrine ;
  • le glucoraphasatine ;
  • le glucosisautricine ;
  • le glucoputrajivine.

Propriétés et effets recherchés

Proprietes_du-radis-noir

Vertus détoxifiantes et hépatoprotectrices

Le radis noir est souvent préconisé dans le cadre d’une cure détox, notamment après des repas copieux. Il est dit cholérétique et cholagogue, ce qui signifie qu’il est capable de stimuler la sécrétion de la bile par le foie et de faciliter son élimination. De cette façon, il contribue aussi à la protection du foie. Cette activité hépatoprotectrice est renforcée par un autre bienfait du radis noir : il peut contribuer à réduire le cholestérol intra-hépatique et ainsi prévenir les lithiases biliaires.

Draineur urinaire

Le radis noir est non seulement un draineur hépatique mais aussi un draineur urinaire. Son action contribue à lutter contre les lithiases urinaires. Il semblerait avoir la capacité de réduire le poids des calculs urinaires.

Bienfaits digestifs et effet gastroprotecteur

En plus d’être considéré comme un aliment détox, le radis noir est couramment employé pour soulager les troubles digestifs. Il est capable d’augmenter la sécrétion du mucus gastrique qui constitue une protection pour la paroi stomacale et qui permet de prévenir certains troubles digestifs fonctionnels (dyspepsie).

Fluidifiant bronchique et activité anti-allergique

Bien qu’ils soient beaucoup moins connus que les précédents, les bienfaits du radis noir au niveau de la sphère broncho-pulmonaire ont été très étudiés. Les chercheurs ont montré que les dérivés de glucosinolates présenteraient une activité anti-allergique et contribueraient à décongestionner les voies respiratoires. Des effets positifs ont notamment été constatés en cas de bronchites.

Autres bienfaits potentiels

D’autres bienfaits sont aujourd’hui associés au radis noir. Il semble présenter une activité anti-inflammatoire qui serait notamment efficace pour lutter contre certaines affections cutanées dont l’acné, l’eczéma, les dermites, les coups de soleil ou encore les brûlures superficielles. Quelques études suggèrent également que le radis noir puisse présenter un potentiel anti-cancer, en particulier contre les cancer le vessie et celui du côlon. Des résultats complémentaires sont attendus.

Dosage et posologie

Posologie_du-radis-noir

A ce jour, il n’existe pas de recommandations quant au dosage et à la posologie du radis noir. Toutefois, au regard des études menées à ce jour, cette dernière semble se situer entre 500 et 2000 mg de poudre. Ces variations dépendent des besoins de chacun, mais également des différents extraits proposés en supplémentation car tous n’ont pas la même teneur en principes actifs. D’une manière générale, il convient de se référer aux indications mentionnées sur les préparations et de demander un avis médical au moindre doute.

Contre-indication, danger(s) et effet(s) secondaire(s)

Contre-indications : Le radis noir est un légume consommé sans risque particulier depuis de nombreuses années. Toutefois, étant donné l’activité de ses principes actifs, il est aujourd’hui déconseillé aux personnes souffrant de gastrite ou d’obstruction des voies biliaires.

Effets secondaires : A ce jour, aucun effet indésirable n’a été reporté concernant le radis noir.

Associations suggérées

Détoxification : Curcuma

Informations complémentaires

Le radis noir peut faire l’objet de nouvelles études scientifiques. Les résultats de ces travaux peuvent venir contredire ou compléter les informations de cette fiche. En cas de doute, il convient de se rapprocher d’un professionnel de santé.

Sources

E. Lorrain, La phytothérapie, La Boétie, 224 pages.

G. J. H. Grubben Légumes, PROTA, 2004, 736 pages.

M. Baylac, Dictionnaire gourmand: Du canard d'Apicius à la purée de Joël Robuchon, Place des éditeurs, Mai 2014, 1500 pages.

Québec Amérique, La mini-encyclopédie des aliments, Québec Amerique, 2008, 616 pages.

QA international Collectif, Tout sur les légumes: L'Encyclopédie Visuelle des aliments Tome 1, Québec Amerique, Août 2013, 220 pages.

S. Montaut, et al., Glucoraphasatin: chemistry, occurrence, and biological properties, Phytochemistry, Jan. 2010, 71(1):6-12.

EN. Ediage, et al., Screening, identification and quantification of glucosinolates in black radish (Raphanus sativus L. niger) based dietary supplements using liquid chromatography coupled with a photodiode array and liquid chromatography-mass spectrometry, J Chromatogr A, Juil 2011, 1218(28):4395-405.

IG. Castro-Torres, et al., Raphanus sativus L. var niger as a source of phytochemicals for the prevention of cholesterol gallstones, Phytother Res, Fev 2014, 28(2):167-71.

AU. N’jai, et al., Spanish black radish (Raphanus sativus L. Var. niger) diet enhances clearance of DMBA and diminishes toxic effects on bone marrow progenitor cells, Nutr Cancer, 2012, 64(7):1038-48.

M. Evans, et al., An open label pilot study to evaluate the efficacy of Spanish black radish on the induction of phase I and phase II enzymes in healthy male subjects, BMC Complementary and Alternative Medicine, Dec 2014, 14:475.

IG. Castro-Torres, et al., Antilithiasic and hypolipidaemic effects of Raphanus sativus L. var. niger on mice fed with a lithogenic diet, J Biomed Biotechnol, 2012, 2012:161205.

S. Alqasoumi, et al., Gastroprotective effect of radish “Raphanus sativus” L. on experimental gastric ulcer models in rats, Farmacia, 2008, vol. LVI, 2, pp.204-214.

L. Kyou-Young, H. Chul-Hee, Inhibitory Effect of Semen Sinapis Albae on Immediate Hypersensitivity Reaction, J Korean Med Ophthalmol Otolaryngol Dermatol, 2014, 27(4):177-188.

Z. Wei-e, et al., Studies on antitussive, expectorant and antiasthmatic effects of different menstruum extracts of raphanus seed, Journal of Dalian University, 2002-04.

K. Shobha, et al., Anti-Inflammatory Activity of Raphanus sativus L in Acute and Chronic Experimental Models in Albino Rats, Biomedical & Pharmacology Journal, Vol. 6(2), 315-320 (2013).

R. Munday, CM. Munday, Selective induction of phase II enzymes in the urinary bladder of rats by allyl isothiocyanate, a compound derived from Brassica vegetables, Nutr Cancer, 2002, 44(1):52-9.

Interfel - Les fruits et légumes frais, Radis, www.lesfruitsetlegumesfrais.com (Consulté le 10/08/2018).

Aprifel - Les fruits et légumes frais, Radis noir, www.aprifel.com (Consulté le 10/08/2018).

Anses - Ciqual, Table de composition nutritionnelle des aliments, ciqual.anses.fr (Consulté le 10/08/2018).

Produit(s) contenant du radis noir

Retour haut de page