Taurine

Taurine

Fiche de synthèse

Nom commun Taurine
Nom(s) scientifique(s) Acide 2-aminoéthanesulfonique
Propriété(s) associée(s) Performances physiques | Energie et vitalité

Qu'est-ce que la taurine ?

La taurine est un acide aminé présent à plusieurs niveaux de l’organisme dont le cerveau, les muscles ou encore la rétine. Elle joue différents rôles et est notamment indispensable au développement du système nerveux. Toutefois, c’est son utilisation dans les boissons énergisantes qui l’a rendue célèbre. La taurine est aujourd’hui souvent associée à des effets sur le tonus et la vitalité, et proposée en supplémentation nutritionnelle.

Origine, habitat et culture

La taurine a une longue histoire. C’est en 1827 qu’elle fut découverte pour la première fois par deux scientifiques allemands : Friedrich Tiedemann et Leopold Gmelin. Les chercheurs parvinrent à l’extraire de la bile de taureau, ce qui lui a d’ailleurs valu son nom de taurine en référence au terme latin taurus.

Ensuite, des recherches furent menées pour mieux comprendre les rôles de la taurine.

Les chercheurs la classèrent parmi les acides aminés puis l’identifièrent au sein de nombreux organismes. Elle est abondante dans les tissus des animaux, mais est aussi présente en plus faible quantité au sein des plantes, des champignons et de certaines bactéries.

Depuis quelques années, la taurine connaît un grand succès en supplémentation. Cet engouement est lié à son utilisation pour la formulation de boissons énergisantes. On lui attribue ainsi des bénéfices sur le tonus et la vitalité.

Origine_TAURINE

Apparence, composition et format

D’un point de vue biochimique, la taurine est l’acide 2-aminoéthanesulfonique.

Elle se présente sous la forme d’une poudre.

Il existe deux façons d’obtenir de la taurine. La première est endogène : l’organisme peut synthétiser de la taurine à partir d’autres acides aminés.

Apparence-taurine-poudre
Apparence-taurine

La seconde est exogène, c’est-à-dire que la taurine peut provenir d’une source externe.

Elle peut être apportée par certains aliments comme les algues, les huîtres, les viandes ou encore les produits laitiers.

Elle peut aussi être apportée par certains produits spécifiques comme les boissons énergisantes ou les suppléments de taurine.

Propriétés et effets recherchés

Proprietes_taurine

Rôle de la taurine

Bien que la taurine soit un acide aminé, elle ne rentre pas dans la composition des protéines. Elle joue d’autres rôles importants dans le corps humain en intervenant dans plusieurs processus métaboliques. La taurine participe notamment à :

  • la maturation du système nerveux ;
  • la stabilisation des membranes cellulaires dans les tissus électriquement actifs comme le cerveau et le cœur ;
  • l’absorption des lipides au niveau de l’intestin.

La taurine possède également d’autres fonctions. On la retrouve en grande quantité au niveau des yeux dans la rétine, dans les muscles et dans le cerveau. Elle est aussi présente au niveau des vaisseaux sanguins.

Performances physiques

En étudiant les bienfaits de la taurine, les chercheurs ont mis en évidence des effets positifs pour améliorer les performances physiques. Les scientifiques ont non seulement constaté des bénéfices sur la force musculaire, mais aussi une réduction des douleurs et des dommages liés à l’effort. Ces premiers résultats doivent malgré tout être confirmés par d’autres études plus approfondies.

Energie et vitalité

La taurine est devenue célèbre grâce à sa présence dans les boissons énergisantes. On lui attribue des effets bénéfiques sur le tonus et la vitalité. Certaines études suggèrent que la taurine pourrait renforcer l’action d’autres substances stimulantes comme la caféine. Des études complémentaires sont attendues.

Effet anti-hypertensif

Des études préliminaires suggéraient qu’une déficience en taurine pourrait augmenter le risque de développer de l’hypertension artérielle. A l’inverse, des chercheurs sont parvenus à montrer qu’une supplémentation en taurine pourrait réduire la tension artérielle. En revanche, un excès de taurine pourrait être dangereux pour le système cardiovasculaire. C’est pourquoi d’autres recherches sont indispensables pour évaluer les dosages adéquats.

Potentiel anti-obésité

La taurine pourrait présenter des bénéfices pour endiguer l’épidémie mondiale d’obésité, ou en tout cas en limiter les conséquences néfastes sur la santé. C’est ce que suggèrent plusieurs études effectuées ces dernières années. Il semblerait que la taurine ait une activité anti-inflammatoire et antioxydante bénéfique chez les personnes obèses. Ces premiers résultats encourageants ouvrent la voie à de nouveaux travaux sur le sujet.

Autres bienfaits potentiels

Les chercheurs s’intéressent aussi aux bénéfices d’une supplémentation en taurine dans la prise en charge du diabète, de l’hypercholestérolémie, des troubles visuels, des pathologies rétiniennes et des maladies d’origine inflammatoire. De nouvelles études devraient permettre de mieux comprendre l’étendue des bienfaits de cet acide aminé.

Dosage et posologie

Posologie_TAURINE

Il n’existe actuellement aucune recommandation spécifique quant au dosage et à la posologie de la taurine. Toutefois, au regard des études menées sur le sujet, cette dernière semble se situer entre 1 et 3 gramme(s) par jour dans le cadre d’une cure. Avant de commencer une cure, un avis médical est recommandé.

Contre-indication, danger(s) et effet(s) secondaire(s)

Comme cela a été évoqué précédemment, il est conseillé de se rapprocher d’un professionnel de santé avant de commencer une cure en taurine. Celle-ci est particulièrement déconseillée aux :

  • Enfants 
  • Femmes enceintes et allaitantes
  • Personnes hypotendues, car la taurine a un effet hypotensif
  • Personnes présentant des troubles de la circulation 
  • Personnes épileptiques 
  • Personnes présentant des troubles de la thyroïde 
  • Personnes atteintes d’une insuffisance cardiaque.

Associations suggérées

Energie : Caféine, vitamine C

Informations complémentaires

La taurine fait encore l’objet de nombreuses recherches scientifiques. Les résultats de ces travaux peuvent venir contredire ou compléter les informations de cette fiche. En cas de doute, il convient de se rapprocher d’un professionnel de santé.

Sources

A. El Idrissi, W. J. L’Amoreaux, Taurine 8: Volume 2: Nutrition and Metabolism, Protective Role, and Role in Reproduction, Development, and Differentiation, Springer Science & Business Media, Févr. 2013, 362 pages.

C. E. Ulbricht, Natural Standard Herb & Supplement Guide - E-Book: An Evidence-Based Reference, Elsevier Health Sciences, Juil. 2016, 896 pages.

LA. da Silva, et al., Effects of taurine supplementation following eccentric exercise in young adults, Appl Physiol Nutr Metab, Jan 2014, 39(1):101-4.

M. Waldron, et al., The Effects of an Oral Taurine Dose and Supplementation Period on Endurance Exercise Performance in Humans: A Meta-Analysis, Sports Med, Mai 2018, 48(5):1247-1253.

FT. Rosa, et al., Oxidative stress and inflammation in obesity after taurine supplementation: a double-blind, placebo-controlled study, Eur J Nutr, Avr 2014, 53(3):823-30.

S. Murakami, Role of taurine in the pathogenesis of obesity, Mol Nutr Food Res, Jul. 2015, 59(7):1353-63.

M. Waldron, et al., The Effects of Oral Taurine on Resting Blood Pressure in Humans: a Meta-Analysis, Curr Hypertens Rep, Juil. 2018, 20(9):81.

N. Froger, et al., Taurine: the comeback of a neutraceutical in the prevention of retinal degenerations, Prog Retin Eye Res, Juil 2014, 41:44-63.

T. Ito, et al., The potential usefulness of taurine on diabetes mellitus and its complications, Amino Acids, Mai 2012, 42(5):1529-39.

W. Chen, et al., The effect of taurine on cholesterol metabolism, Mol Nutr Food Res, Mai 2012, 56(5):681-90.

J. Marcinkiewicz, E. Kontny, Taurine and inflammatory diseases, Amino Acids, Jan 2014, 46(1):7-20.

H. Ripps, W. Shen, Review: taurine: a "very essential" amino acid, Mol Vis, 2012, 18:2673-86.

Vidal, Taurine, eurekasante.vidal.fr (Consulté le 25/08/2018).

Produit(s) contenant de la taurine

Retour haut de page