Açai

Açai

Fiche de synthèse

Nom commun Açaï, Acai, Baie d’açaï
Autre(s) nom(s) Assai, Wassaï
Nom(s) scientifique(s) Euterpe Oleracea
Famille Arécacées (palmiers)
Origine Amérique du Sud
Partie(s) utilisée(s) Fruit (baies)
Principaux actifs Proanthocyanes, flavonoïdes
Propriété(s) associée(s) Pouvoir antioxydant et anti-âge | Activité anti-inflammatoire | Effets protecteurs

Qu'est-ce que l'açai ?

L’açaï est un palmier d’Amazonie dont les fruits sont prisés dans le monde entier. Il faut dire que la baie d’açaï ne manque pas d’atouts pour la santé. Qualifiée de « super aliment », la petite baie renferme notamment des vitamines, des minéraux ainsi que de puissants principes actifs naturels. Elle possède une activité antioxydante et anti-inflammatoire qui lui confère des effets protecteurs à différents niveaux de l’organisme.

Origine, habitat et culture

De son nom scientifique Euterpe oleracea, l’açaï est une espèce de palmier native d’Amérique du Sud. Aussi nommée palmier pinot, cette espèce est réputée pour ses baies de couleur rouge-violette. Les baies d’açaï, communément nommées açaï ou wassaï, sont utilisées en Amérique du Sud depuis la période précolombienne.

Le nom açaï vient d’ailleurs du terme içá-çai attribué par la tribu brésilienne des Tupi. Il signifie « fruit qui pleure » en référence à l’extraction de la pulpe de la baie d’açaï : elle sort lentement d’une façon qui peut faire penser à des larmes.

Au-delà des baies, les populations indigènes d’Amérique du Sud se sont également intéressées à d’autres parties du palmier. Par exemple, les feuilles et les racines sont traditionnellement employées pour traiter les morsures de serpent, la fièvre ou encore les douleurs des reins et du foie.

L’intérêt de la communauté scientifique pour l’açaï est quant à lui relativement récent. Dans les années 2000, des dizaines d’études ont permis de confirmer les multiples vertus des baies d’açai. Qualifiées de « super fruit » ou « super aliment », les baies d’açaï ont aujourd’hui largement démontré leurs atouts pour la santé.

origine-acai

L’açaï est un palmier qui pousse à l’état sauvage dans les forêts humides de l’Amazonie. On le retrouve particulièrement dans les zones inondées du bassin amazonien. La croissance du palmier est lente.

Le Brésil est connu pour être l’un des principaux pays exportateurs de baies d’açaï. Celles-ci peuvent être récoltées toute l’année, avec toutefois un pic durant la saison sèche qui a lieu de juillet à décembre.

Apparence, composition et format

L’açaï est un palmier qui produit plusieurs tiges, chacune pouvant atteindre 20 mètres de hauteur. A maturité, les troncs élancés sont gris et possèdent un diamètre de 7 à 20 centimètres. Les racines du palmier sont visibles et se présentent telle une jupe à la base des tiges.

La couronne du palmier se compose de 8 à 14 feuilles mesurant chacune 2 à 4 mètres de long. Plus bas sur le tronc, on peut distinguer de longues tiges sur lesquelles vont se développer des fleurs de couleur violette à marron.

Les fleurs du palmier laissent ensuite leur place aux baies d’açaï : des drupes de 2 centimètres de diamètre à la coloration violette à maturité.

Les populations indigènes d’Amérique du Sud ont identifié les atouts de différentes parties de l’açaï. Aujourd’hui, ce sont essentiellement les baies qui suscitent un intérêt pour leurs vertus. Elles sont proposées sous différentes formes.

apparence-acai

On retrouve notamment du jus et des compléments alimentaires d’açaï. Ces derniers ont été développés pour offrir une concentration optimale en nutriments et actifs.

Les baies d’açaï présentent une haute valeur nutritive et renferment des principes actifs naturels. Elles contiennent notamment les éléments suivants :

  • Glucides,
  • Fibres,
  • Phytostérols,
  • Vitamines dont les vitamines A et C,
  • Minéraux tels que le calcium et le fer,
  • Polyphénols dont des flavonoïdes et des anthocyanines.

Propriétés et effets recherchés

proprietes-acai

Pouvoir antioxydant et anti-âge

Les baies d’açaï renferment plusieurs polyphénols au pouvoir antioxydant naturel, c’est-à-dire des composés capables de s’opposer aux dommages du stress oxydant. L’accumulation d’espèces oxydantes au sein de l’organisme est fortement impliquée dans le vieillissement prématuré de l’organisme. Parmi les antioxydants naturels présents dans les baies d’açaï, on retrouve notamment le cyanidine-3-glucoside, le cyanidine-3-rutinoside, la quercétine et l’orientine.

Action anti-inflammatoire

Outre leur pouvoir antioxydant, les polyphénols présentés précédemment possèdent aussi une activité anti-inflammatoire. Ils sont capables de réduire l’expression de certains médiateurs de l’inflammation.

Effets protecteurs

Les polyphénols des baies d’açaï peuvent ainsi s’opposer à la fois aux dommages cellulaires et aux troubles d’origine inflammatoire. Les études ont montré qu’ils pourraient ainsi présenter un intérêt pour prévenir et combattre diverses maladies dont des pathologies cardiovasculaires, des maladies neurologiques et certains cancers.

Bénéfices possibles contre les troubles métaboliques

Il a également été observé des bénéfices pour combattre certains troubles métaboliques tels que l’obésité et l’hyperlipémie.

Dosage et posologie

posologie-acai

Il n’existe à ce jour aucune recommandation spécifique à ce sujet. En supplémentation, les dosages et les posologies s’appuient sur l’usage traditionnel des baies d’açaï et sur les dernières données scientifiques. La posologie peut se situer entre 900 et 1200 mg d’extrait par jour. Il convient toutefois de se référer aux indications inscrites sur les compléments alimentaires car la concentration en principes actifs peut varier selon les extraits utilisés. En cas de doute, un avis médical est recommandé.

Contre-indication, danger(s) et effet(s) secondaire(s)

Contre-indications : A ce jour, aucune contre-indication n’a été identifiée. Par mesure de précaution, les compléments alimentaires d’açaï sont déconseillés aux enfants, femmes enceintes et femmes allaitantes. En cas de doute, un avis médical est recommandé.

Effets secondaires : Aucun effet secondaire majeur à ce jour n’a été répertorié avec les compléments alimentaires à base d’açaï. Il n’existe aucun risque de dépendance.

Associations suggérées

Pouvoir antioxydant et anti-âge : Goji

Informations complémentaires

L’açaï peut faire l’objet de nouvelles études scientifiques. Ces travaux peuvent venir contredire ou compléter les informations de cette fiche. En cas de doute, il convient de demander conseil à un professionnel de santé.

Sources

S. M. Nabavi, A. Sanches Silva, Nonvitamin and nonmineral nutritional supplements, Academic Press, Sept. 2018, 583 pages.

J. Janick, R. E. Paull, The Encyclopedia of Fruit and Nuts, CABI, 2008, 954 pages.

Food and Agriculture Organization of the United Nations. Forest Resources Development Branch, Food and Fruit-bearing Forest Species: Examples from Latin America, Food & Agriculture Org., 1986, 308 pages.

C. Brunschwig, et al., Chemical Composition and Antioxidant Activity of Euterpe oleracea Roots and Leaflets, Int J Mol Sci., Jan. 2017, 18(1): 61.

E. S. Marques, et al., First cytotoxic, genotoxic, and antigenotoxic assessment of Euterpe oleracea fruit oil (açaí) in cultured human cells, Genet Mol Res, Aug. 2017, 16(3).

K. K. Yamaguchi, et al., Amazon acai: chemistry and biological activities: a review, Food Chem, Jul. 2015, 179:137-51.

R. S. de Moura, Â. C. Resende, Cardiovascular and Metabolic Effects of Açaí, an Amazon Plant, J Cardiovasc Pharmacol, Jul. 2016, 68(1):19-26.

A. K. Machado, et al., Neuroprotective Effects of Açaí (Euterpe oleracea Mart.) against RotenoneIn Vitro Exposure, Oxid Med Cell Longev, 2016, 2016: 8940850.

J. Alessandra-Perini, et al., Anticancer potential, molecular mechanisms and toxicity of Euterpe oleracea extract (açaí): A systematic review, PLoS One, Jul. 2018, 13(7):e0200101.

Produit(s) contenant de l'açai

Retour haut de page