Cannelle

Cannelle

Fiche de synthèse

Nom commun Cannelle, cannelier, cannelier de Ceylan
Nom(s) scientifique(s) Cinnamomum verum, Cinnamomum zeylanicum
Famille Lauraceae
Origine Région tropicale de l’Asie
Partie(s) utilisée(s) Ecorce, feuilles
Principaux actifs Cinnamaldéhyde, proanthocyanidines
Propriété(s) associée(s) Propriétés anti-infectieuses | Vertus digestives | Effet tonique

Qu'est-ce que la cannelle ?

La cannelle de Ceylan (Cinnamomum verum) est l’une des épices les plus connues et les plus appréciées à travers le monde. En plus de ses usages culinaires, la cannelle fait également partie de la pharmacopée asiatique depuis plusieurs milliers années. Obtenue à partir de l’écorce du cannelier de Ceylan, elle est notamment préconisée en cas de digestion difficile.

Les feuilles du cannelier sont quant à elles prisées en aromathérapie pour l’extraction d’une huile essentielle aux propriétés anti-infectieuses. Les chercheurs lui attribuent en effet une puissante action antiseptique, antivirale, antifongique et antiparasitaire. L’huile essentielle de cannelle présente également un effet tonique et stimulant pour l’organisme.

Origine, habitat et culture

Originaire d’Asie, la cannelle est présente dans la pharmacopée asiatique depuis plus de 5000 ans. Il faut néanmoins attendre le Moyen-Age pour voir apparaître la cannelle en Occident.

Aujourd’hui, la poudre et les bâtonnets de cannelle sont couramment utilisés en cuisine.

L’huile essentielle de cannelle est quant à elle prisée en aromathérapie en raison de ses nombreuses vertus thérapeutiques.

La cannelle est principalement cultivée dans des régions humides et chaudes au climat tropical.

Bien qu’elle soit originaire du Sri Lanka et de l’Inde du Sud, la cannelle est également cultivée en Indonésie, au Vietnam, à l’Ile Maurice, aux Seychelles, à Madagascar, en Egypte, dans les Antilles ainsi qu’au Brésil.

localisation cannelle

La cannelle est issue de l’écorce du cannelier de Ceylan, un arbre qui peut atteindre jusqu’à 15 mètres de hauteur. Cultivée dans des régions tropicales, la cannelle est récoltée durant la saison des pluies. Une fois la récolte effectuée, la couche externe de liège est grattée pour être retirée. La partie restante est réduite en copeaux et mise à sécher. En séchant, les copeaux vont s’enrouler pour former les bâtonnets de cannelle. Comme l’écorce, les feuilles, les fleurs et les baies du cannelier de Ceylan peuvent également être récoltées.

Apparence, composition et format

L’écorce et les feuilles du cannelier sont les parties les plus couramment utilisées. Distillées pour obtenir l’huile essentielle de cannelle de Ceylan, les feuilles du cannelier ont une forme qui ressemble à celle des feuilles de laurier.

Après séchage, l’écorce de cannelier se présente comme des bâtonnets longs et fins de couleur jaune-brune. A l’aspect lisse, ces derniers présentent quelques stries. Cela s’explique par la présence de différentes couches d’écorce.

L’écorce du cannelier de Ceylan est séchée avant d’être proposée sous la forme de bâtonnets, de morceaux, de copeaux ou de poudre. Cette poudre de cannelle peut être utilisée pour la formulation de compléments alimentaires naturels.

illustration cannelle

Les feuilles du cannelier de Ceylan sont distillées à la vapeur d’eau pour obtenir l’huile essentielle de cannelle feuilles.

La cannelle renferme :

  • de l’amidon
  • du mucilage
  • des proanthocyanidines, appartenant à la famille des flavonoïdes
  • du cinnamaldéhyde
  • de l’eugénol, appartenant à la famille des phénols
  • de l’acétate de cinnamyle

Propriétés et effets recherchés

propriétés cannelle

Propriétés anti-infectieuses

En aromathérapie, l’huile essentielle de cannelle feuilles est préconisée pour la prévention et la prise en charge de plusieurs infections, dont :

  • certaines infections urinaires comme la colibacillose
  • certaines infections génitales comme les leucorrhées et les vaginites
  • certaines infections intestinales comme les gastro-entérites infectieuses, les colites infectieuses et les amibiases
  • certaines infections de la sphère ORL comme les angines et les pharyngites
  • certaines infections de la bouche comme les aphtes

Cet usage thérapeutique s’explique par les différentes propriétés anti-infectieuses de l’huile essentielle de cannelle :

  • Activité antibactérienne : L’analyse de l’huile essentielle de cannelle a mis en évidence une activité antibactérienne à large spectre. Elle semble en effet inhiber la croissance de plusieurs souches bactériennes telles que Staphylococcus aureus, Escherichia coli, Helicobacter pylori, Salmonella Typhimurium, ou encore Listeria monocytogenes. Ces bactéries sont impliquées dans de nombreuses infections courantes.
  • Activité antifongique : Elle présente également des propriétés antifongique pour inhiber la croissance de champignons et de levures. Elle limite notamment le développement de Candida albicans, le champignon unicellulaire à l’origine du développement de candidoses.
  • Activité antivirale et antiparasitaire : En plus de lutter contre le développement de bactéries, de champignons et de levures, l’huile essentielle de cannelle semble également limiter la croissance de certains parasites et de certains virus.

Vertus digestives

La cannelle peut être préconisée en cas de digestion difficile. Les études montrent qu’elle peut contribuer à lutter contre certains troubles digestifs comme les ballonnements, les éructations et les flatulences. Les chercheurs attribuent également un effet antispasmodique à la cannelle. Cet effet serait dû à l’eugénol et serait particulièrement efficace contre les spasmes modérés au niveau du tractus gastro-intestinal.

Effet tonique

D’après les études menées sur la cannelle de Ceylan, celle-ci présente plusieurs propriétés tonifiantes et stimulantes. Elle pourrait notamment avoir un intérêt en cas de fatigue physique (anesthésie) ou de fatigue nerveuse. A ce titre, la cannelle est parfois présentée comme un stimulant cortico-surrénal ou un sympathicotonique. Selon certains résultats, la cannelle pourrait également avoir un effet aphrodisiaque. L’huile essentielle de cannelle pourrait ainsi être utilisée comme un stimulant sexuel en cas d’impuissances fonctionnelles masculines.

Effets potentiels à l’étude

Quelques études suggèrent que la cannelle pourrait également avoir un effet hypoglycémiant et un effet hypolipémiant. Elle pourrait ainsi avoir un intérêt thérapeutique pour la prévention et la prise en charge du syndrome métabolique.

Dosage et posologie

posologie cannelle

En phytothérapie, la poudre de cannelle est préconisée en cas de digestion difficile avec une dose journalière entre 1 500 et 4 000 mg. Il est conseillé de répartir cette dose jusqu’à 4 prises par jour. Cette posologie peut néanmoins varier en fonction du type d’extrait utilisé et de l’association avec d’autres principes actifs naturels. Il convient de se référer à la composition et à la posologie proposées par le fabricant.

En aromathérapie, l’huile essentielle de cannelle est conseillée en cas d’infection. Elle peut aussi être utilisée pour miser sur ses vertus stimulantes. D’après les études menées à ce sujet, il faut diluer entre 0,05 et 0,2 ml d’huile essentielle de cannelle dans du miel ou dans une huile végétale. Il est conseillé de commencer par des dosages faibles. En cas de doute, un avis médical est recommandé.

Contre-indication, danger(s) et effet(s) secondaire(s)

Contre-indications : L’usage de l’huile essentielle de cannelle est déconseillé aux femmes enceintes, aux femmes allaitantes et aux enfants. Un avis médical est également recommandé aux personnes asthmatiques.

Effets secondaires : Pour éviter l’apparition d’effets secondaires, il est indispensable de respecter les dosages recommandés et d’utiliser l’huile essentielle de cannelle sur de courtes périodes. Un surdosage expose à un risque d’effets indésirables tels que :

  • une arythmie cardiaque
  • des irritations au niveau de la peau et des muqueuses
  • une gastrite

Précautions d’emploi : Avant d’utiliser l’huile essentielle de cannelle, celle-ci doit toujours être diluée avec une huile végétale. Il est également conseillé de commencer par de faibles doses pour écarter le risque allergique. En cas de doute, il est recommandé de demander conseil à un professionnel de santé.

Associations suggérées

Infection : Eucalyptus globulus, Niaouli, Ravintsara

Tonus : Clous de girofle, pin sylvestre, gingembre

Digestion : Menthe poivrée, gingembre, coriandre

Informations complémentaires

Il convient d’être vigilant à l’origine de la cannelle car les experts estiment qu’ils existent une vraie cannelle et une fausse cannelle. La vraie cannelle correspond à celle de Ceylan, qui ne doit pas être confondue avec la cannelle de Chine, dite fausse cannelle. Selon les experts, la cannelle de Chine présenterait notamment une qualité organoleptique inférieure à la cannelle de Ceylan.

Il est donc important de vérifier l’origine et la qualité de la cannelle utilisée. Pour cela, il faut savoir que la cannelle de Ceylan provient de l’espèce Cinnamomum verum ou Cinnamomum zeylanicum, tandis que la cannelle de Chine provient de l’espèce Cinnamomum aromaticum ou Cinnamomum cassia.

Etant donné ses nombreux bienfaits, l’huile essentielle de cannelle fait encore l’objet d’études scientifiques. De nouveaux résultats peuvent venir contredire ou compléter les informations de cette fiche. En cas de doute, il convient de se rapprocher d’un professionnel de santé.

Sources

D. Scimeca, Les plantes du bonheur: Le coup de pouce des plantes contre tous les coups de blues, Alpen Editions s.a.m., 2006 - 94 pages.

Bioversity International, Les parents sauvages des plantes cultivées, 2007, 25 pages.

J. Bruneton, Pharmacognosie, phytochimie, plantes médicinales (4e ed.), Lavoisier, 2 oct. 2009 - 1292 pages 4. X. Fernandez, F. Chemat et T. Do, Les huiles essentielles: Vertus et applications, Vuibert, 26 mai 2014 - 160 pages.

S. Prabuseenivasan, M. Jayakumar, S. Ignacimuthu, In vitro antibacterial activity of some plant essential oils, BMC Complement Altern Med, 30 novembre 2006, 30, 6 - Page 39.

V. Moleyar, P. Narasimham, Antibacterial activity of essential oil components, Int J Food Microbiol, Août 1992, 16, 4 - Pages 337-342.

M. Oussalah, S. Caillet, L. Saucier et M. Lacroix, Inhibitory effects of selected plant essential oils on the growth of four pathogenic bacteria: E. coli O157:H7, Salmonella Typhimurium, Staphylococcus aureus, and Listeria monocytogenes, Food Control, Mai 2007, Volume 18, N°5 - Pages 414-420

SM Ali, AA Khan, I. Ahmed, M. Musaddiq, KS Ahmed, H. Polasa, L. Venkateswar Rao, CM Habibullah, LA Sechi, N. Ahmed, Antimicrobial activities of Eugenol and Cinnamaldehyde against the human gastric pathogen Helicobacter pylori, Annals of Clinical Microbiology and Antimicrobials, 2005, 4 - Page 20.

JM Quale, D. Landman, NM Zaman, S. Burney, SS Sathe, In vitro activity of Cinnamomum zeylanicum against azole resistant and sensitive Candida species and a pilot study of cinnamon for oral candidiasis, Am J Chin Med, 1996, 24 - Pages 103–109.

VC Pawar, VS Thaker, In vitro efficacy of 75 essential oils against Aspergillus niger - Mycoses, 2006, 49 -Pages 316–323.

N. Didry, L. Dubreuil et M. Pinkas, Activity of thymol, carvacrol, cinnamaldehyde and eugenol on oral bacteria. Pharmaceutica Acta Helvetiae, Juillet 1994, Volume 69, Issue 1 - Pages 25-28.

RS Pei, F. Zhou, BP Ji, J. Xu, Evaluation of combined antibacterial effects of eugenol, cinnamaldehyde, thymol, and carvacrol against E. coli with an improved method, J Food Sci., Septembre 2009, 74, 7 -Pages 379-383.

JP Willem, Huiles essentielles antivirales : La solution naturelle pour lutter contre les infections, Guy Trédaniel, 1 août 2015 - 272 pages.

P. Subash Babu, S. Prabuseenivasan, S. Ignacimuthu, Cinnamaldehyde--a potential antidiabetic agent, Phytomedicine, Janvier 2007, 14, 1 - Pages 15-22.

Produit(s) contenant de la cannelle

Retour haut de page