• En raison de la crise sanitaire liée au Covid-19, nous privilégions la livraison à domicile Colissimo. Le délai de livraison annoncé sera peut-être prolongé de quelques jours, merci de votre compréhension.
      Prenez soin de vous. L'équipe Dieti Natura
Chitine

Chitine

Fiche de synthèse

Nom commun Chitine, chitosan ou chitosane
Origine Issus des carapaces de crustacés et de mollusques
Partie(s) utilisée(s) Totalité
Propriété(s) associée(s) Activité antioxydante | Action antimicrobienne | Vertus minceur

Qu'est-ce que la chitine ?

La chitine est une molécule naturelle présente dans la carapace de plusieurs crustacés et mollusques. Elle a fait l’objet de nombreuses études ces dernières années. C’est d’ailleurs dans ce contexte que le chitosan, un dérivé de la chitine, a été élaboré. Aussi nommé chitosane, cette molécule dérivée de la chitine a révélé des atouts pour l’organisme dont plusieurs vertus minceur.

En effet, les chercheurs ont montré que le chitosan était capable de résister à la digestion enzymatique et de capter les graisses au niveau de l’intestin. En plus de limiter l’absorption et le stockage des graisses au sein de l’organisme, ce capteur de graisse semble également présenter un effet coupe-faim naturel et une activité hypocholestérolémiante. C’est pourquoi le chitosan est plébiscité en supplémentation nutritionnelle lors d’une cure minceur.

Origine, habitat et culture

La chitine est une molécule naturelle qui a été identifiée dans la carapace de certains animaux invertébrés tels que des crustacés, des mollusques et des insectes de la famille des arthropodes.

La chitine tire d’ailleurs son nom de cette carapace. Provenant du mot grec signifiant « tunique », le terme chitine fut employé pour la première fois par le chimiste français Auguste Odier qui comparait la carapace de ces animaux à une tunique.

Les recherches menées sur cette tunique ont montré que la chitine était notamment impliquée dans la souplesse et la résistance de la carapace.

D’autres études ont quant à elles montré que la chitine pouvait présenter plusieurs atouts pour l’Homme. C’est précisément lors de ces recherches scientifiques que fut élaboré le chitosan par désacétylation de la chitine.

localisation chitine

En étudiant les propriétés de ce dérivé de la chitine, les chercheurs ont mis en évidence plusieurs effets bénéfiques pour l’organisme dont des vertus minceur. Pour capitaliser sur les bienfaits du chitosan, celui-ci est désormais produit à grande échelle pour être proposé en supplémentation nutritionnelle.

Le chitosan connaît un grand succès au Japon, qui est d’ailleurs l’un des principaux pays producteurs et exportateurs de chitine. Cette molécule est également produite en grande quantité aux Etats-Unis, au Canada et en Inde. La production annuelle de chitine atteint en moyenne 2000 à 3000 tonnes, dont 60% à 70% est destinée à la fabrication de chitosan.

L’élaboration du chitosan se fait en plusieurs étapes :

  • 1ère étape (Extraction) : la chitine naturelle est extraite de carapaces de crustacés ou de mollusques
  • 2nde étape (Désacétylation) : elle permet d’obtenir le chitosan à partir de la chitine

Apparence, composition et format

La chitine est un polymère linéaire dont la structure rappelle celle de la cellulose. Elle constitue plus précisément un aminopolysaccharide dont la chaîne se compose d’unités de N-acétyl-Dglucosamine reliées entre elles.

Dérivé de la chitine, le chitosan est obtenu par un phénomène de désacétylation en milieu basique.

Appartenant à la famille des glycosaminoglycanes, le chitosan est un copolymère linéaire composé d’unités de N-acétyl-D-glucosamine et de D-glucosamine.

molécule chitine

Le chitosan connaît un grand succès en supplémentation nutritionnelle. Souvent préconisé lors d’une cure minceur, ce dérivé de la chitine est généralement proposé en complément alimentaire sous forme de gélules.

Propriétés et effets recherchés

propriétés chitine

Activité antioxydante

De la même façon que la chitine dont il est issu, le chitosan présente un pouvoir antioxydant. Cette activité lui confère des effets protecteurs contre le stress oxydant, les dommages cellulaires provoqués par les radicaux libres et le vieillissement prématuré de l’organisme.

Action antimicrobienne

Les chercheurs attribuent également au chitosan une action antibactérienne et antifongique. D’après les travaux menés à ce sujet, l’usage de ce composé permet de lutter contre le développement de certaines espèces de bactéries et de champignons.

Action minceur

Les recherches menées sur le chitosan ont montré que cette substance présentait plusieurs actions amincissantes. Son intérêt lors d’une cure minceur est d’ailleurs d’autant plus important que celui est capable de résister à la digestion par les enzymes digestives. Au niveau de l’intestin, les chercheurs lui attribuent une action comme :

  • Capteur de graisse : Le chitosan est considéré comme une molécule polycationique, c’est-à-dire qu’elle est capable d’attirer et de fixer des molécules chargées négativement. En pratique, cela signifie que le chitosan peut fixer une grande quantité de lipides au niveau de l’intestin, ce qui permet de limiter l’absorption et le stockage des graisses au sein de l’organisme. D’après certaines études, son action comme capteur de graisse serait également renforcée par son activité inhibitrice envers la lipase pancréatique.
  • Coupe-faim : D’après plusieurs études, le chitosan pourrait également agir comme un coupe faim naturel. Une fois ingéré, ce composé aurait tendance à gonfler, ce qui augmente la sensation de satiété et limite la sensation de faim. Grace à cet effet coupe-faim, le chitosan peut ainsi contribuer à contrôler l’appétit et à limiter les apports caloriques.

Effet hypocholestérolémiant potentiel

Quelques études suggèrent que le chitosan pourrait réduire le taux de cholestérol dans le sang. En contribuant à prévenir une hausse du taux de mauvais cholestérol (LDL-cholestérol), le chitosan pourrait ainsi permettre de lutter contre l’hypercholestérolémie dont les conséquences cardiovasculaires peuvent être graves.

Intérêt thérapeutique

Etant donné son activité antioxydante et antimicrobienne, le chitosane présente un intérêt thérapeutique pour la prévention et le traitement de certaines affections dont certaines maladies infectieuses. Ses bienfaits minceur lui confèrent également un intérêt pour la prévention de certains troubles métaboliques tels que le surpoids et l’obésité.

Dosage et posologie

posologie chitine

La posologie du chitosan se situe entre 1 000 et 6 000 mg par jour pour miser sur ses effets minceur. Il est conseillé de commencer par de faibles quantités puis d’augmenter progressivement les doses en fonction des effets observés.

La dose journalière doit être répartie entre les trois repas principaux de la journée, ce qui équivaut entre 330 et 2 000 mg de chitosan par repas. Pour une cure sûre et efficace, la prise de chitosan doit être réalisée 10 minutes avant le repas et accompagnée d’un grand verre d’eau.

Contre-indication, danger(s) et effet(s) secondaire(s)

Contre-indication : L’usage de chitine et de chitosan est contre-indiqué aux personnes allergiques aux crustacés et aux mollusques.

Effets indésirables : La chitine et le chitosane sont deux molécules dont la sûreté a été confirmée par plusieurs études. Néanmoins, pour éviter la survenue d’effets indésirables, il convient de respecter les doses recommandées lors de l’usage de compléments alimentaires et de faire des cures qui n’excédent pas un mois. Lors d’une cure en chitosane, des effets secondaires légers peuvent parfois paraître. Certaines personnes peuvent notamment présenter des nausées ou une constipation. En cas de doute, il est recommandé de demander un avis médical.

Interaction(s)

Etant donné ses propriétés polycationiques, le chitosan peut interagir et réduire l’efficacité de certaines substances telles que la pilule contraceptive ou certains médicaments. C’est pourquoi il est conseillé d’espacer d’au moins 4 heures la prise de chitosan et l’usage d’autres substances. Il est également recommandé aux personnes sous traitement médical de demander un avis médical.

Associations suggérées

Capteur de graisses : Nopal

Informations complémentaires

La chitine et son dérivé peuvent faire l’objet de nouvelles études scientifiques. Celles-ci peuvent venir contredire ou compléter les informations de cette fiche. En cas de doute, il convient de se rapprocher d’un professionnel de santé.

Sources

Presses universitaires de Franche-Comté coordonnées par G. Crini, PM Badot et E. Guibal, Chitine et chitosane: du biopolymère à l’application, Presses Univ. Franche-Comté, 2009 - 303 pages.

H. Milne-Edwards, Histoire naturelle des crustacés: comprenant l'anatomie, la physiologie et la classification de ces animaux, Roret, 1834 - 1605 pages.

I. Younes, M. Rinaudo, Chitin and chitosan preparation from marine sources. Structure, properties and applications, Mar Drugs, 2 mars 2015, 13(3) - Pages 1133-1174.

Randy Chi Fai Cheung et al., Chitosan: An Update on Potential Biomedical and Pharmaceutical Applications, Mar Drugs, Août 2015, 13(8) - Pages 5156–5186.

DH Ngo, SK Kim, Antioxidant effects of chitin, chitosan, and their derivatives, Adv Food Nutr Res, 2014, 73 - Pages 15-31.

M. Kong et al., Antimicrobial properties of chitosan and mode of action: a state of the art review, Int J Food Microbiol, 15 novembre 2010, 144(1) - Pages 51-63.

R. Ylitalo et al., Cholesterol-lowering properties and safety of chitosan, Arzneimittelforschung, 2002, 52(1) - Pages 1-7.

AM Egan et al., Prawn Shell Chitosan Exhibits Anti-Obesogenic Potential through Alterations to Appetite, Affecting Feeding Behaviour and Satiety Signals In Vivo, PLoS One, 22 février 2016, 11(2) - e0149820.

AM Walsh et al., Multi-functional roles of chitosan as a potential protective agent against obesity, PLoS One, 2013, 8(1) - e53828.

N. Jarroux, Les Biopolymeres : Différentes Familles, Propriétés et Applications, Ed. Techniques Ingénieur.

Produit(s) contenant de la chitine

Retour haut de page