Wakamé

Wakamé

Fiche de synthèse

Nom commun Wakamé, wakame
Autre(s) nom(s) Fougère de mer, fougère des mers, grande fougère de mer, mioc
Nom(s) scientifique(s) Undaria pinnatifida, Undaria japonica
Famille Alariaceae
Origine Côtes tempérées d’Asie
Partie(s) utilisée(s) Feuilles
Principaux actifs Fucoxanthine, minéraux et oligo-éléments
Propriété(s) associée(s) Pouvoir antioxydant | Vertus minceur

Qu'est-ce que le wakamé ?

Originaire d’Asie, le wakamé est récolté depuis des millénaires au Japon et en Corée. Cette algue brune comestible est appréciée pour sa texture, son léger goût iodé et sa composition nutritionnelle. Source de minéraux, de vitamines et de caroténoïdes, le wakamé a aujourd’hui conquis les côtes d’Europe, d’Amérique du Nord et de l’Australasie.

Consommé dans le monde entier, le wakamé peut être proposé frais ou séché. Cette algue sert également à la formulation de compléments alimentaires en raison de ses propriétés liées à la minceur. Souvent préconisé lors de régimes ou de cures amincissantes, le wakamé est connu pour agir comme un brûleur de graisses naturel.

Origine, habitat et culture

Le wakamé est une algue brune originaire d’Asie. Présente le long des côtes tempérées du Japon, de la Corée et de la Chine, le wakamé est une algue très appréciée des Japonais et des Coréens qui la récoltent depuis plusieurs millénaires.

Ces derniers l’utilisent couramment et traditionnellement dans de nombreuses préparations culinaires pour sa texture et sa saveur délicate qui rappelle celle de l’huître.

En plus de ses qualités gustatives, le wakamé présente une grande richesse nutritionnelle.

C’est d’ailleurs pour cette raison que cette algue connaît un engouement croissant aussi bien en cuisine qu’en phytothérapie.

Bien qu’elle soit originaire d’Asie, le wakamé est aujourd’hui présent dans de nombreuses régions du monde.

En plus du Japon, de la Corée et de la Chine, cette algue se développe sur les côtes de plusieurs pays d’Europe, d’Australie, de Nouvelle-Zélande et d’Amérique du Nord.

localisation wakamé

En France, le wakamé est notamment présent sur les côtes bretonnes et dans l’étang de Thau près de la mer Méditerranée. Le wakamé pousse généralement à l’état sauvage le long de cordes, près des côtes, et à une profondeur allant de 6 mètres à 12 mètres. En raison de la hausse de la demande en wakamé, cette algue est aussi cultivée avant d’être récoltée à des fins culinaires ou thérapeutiques. La récolte s’effectue durant l’hiver et le printemps.

Apparence, composition et format

Le wakamé est une algue de couleur brune et verte qui peut mesurer jusqu’à 2 mètres de long et 40 centimètres de large.

Il présente une épaisse nervure centrale mucilagineuse, dont sont issues de grandes feuilles. Aussi nommées lames, les feuilles du wakamé sont récoltées pour être consommées fraîches et dessalées, ou séchées.

Les feuilles séchées peuvent également être utilisées pour obtenir des paillettes ou une poudre de wakamé.

Le wakamé séché, ou wakamé déshydraté, peut servir à l’élaboration de compléments alimentaires sous la forme de gélules.

Le wakamé est apprécié pour ses qualités nutritives exceptionnelles. Il contient notamment :

illustration wakamé
  • des protéines à hauteur de 14 g pour 100 g*
  • des fibres à hauteur de 41 g pour 100 g*
  • des vitamines dont :
    • du bêta-carotène (provitamine A) à hauteur de 104000 μg mg pour 100 g*
    • de la vitamine K1 à hauteur de 732 μg pour 100 g*
    • de la vitamine C à hauteur de 28 mg pour 100 g*
    • de la vitamine B1 à hauteur de 0,34 mg pour 100 g*
    • de la vitamine B2 à hauteur de 0,78 mg pour 100 g*
    • de la vitamine B3 à hauteur de 6,39 mg pour 100 g*
    • de la vitamine B9 à hauteur de 737 μg pour 100 g*
    • de la vitamine B12 à hauteur de 0,23 μg pour 100 g*
  • des oligo-éléments et minéraux dont :
    • du calcium à hauteur de 1000 mg pour 100 g*
    • du phosphore à hauteur de 319 mg pour 100 g*
    • du magnésium à hauteur de 1110 mg pour 100 g*
    • du fer à hauteur de 17,2 mg pour 100 g*
    • du potassium à hauteur de 7140 mg pour 100 g*
    • de l’iode à hauteur de 19100 μg pour 100 g*
    • du sélénium à hauteur de 72,5 μg pour 100 g*
    • ou encore du sodium à hauteur de 5170 mg pour 100 g*
  • de l’acide alginique
  • du fucoïdane
  • de la fucoxanthine, qui est un pigment jaune de la famille des caroténoïdes

* Les valeurs sont données à titre indicatif pour 100 g de wakamé séché ou déshydraté.

Propriétés et effets recherchés

propriétés wakamé

Les études menées sur le wakamé ont montré que les vertus thérapeutiques de cette algue seraient essentiellement dues à la présence de fucoxanthine, un puissant principe actif naturel de la famille des caroténoïdes.

Pouvoir antioxydant

Présente dans les feuilles du wakamé, la fucoxanthine est un composé au pouvoir antioxydant. Il est capable de lutter contre le stress oxydant, en protégeant les cellules contre les agressions des radicaux libres. Etant donné l’activité antioxydante du fucoxanthine, le wakamé est associé à plusieurs effets protecteurs pour l’organisme.

Vertus minceur

En plus de son pouvoir antioxydant, le wakamé est connu pour ses vertus amincissantes. Les chercheurs lui attribuent différents effets minceur :

  • Effet coupe-faim : Le wakamé peut contribuer à réduire l’appétit grâce à sa teneur élevée en fibres solubles.
  • Effet brûle-graisses : Plusieurs études ont montré que le wakamé favorise l’oxydation des acides gras. En stimulant le métabolisme des lipides, la fucoxanthine peut ainsi faciliter la perte de poids.
  • Effet hypolipémiant : Des études récentes ont mis en évidence une amélioration du profil lipidique grâce à une supplémentation en fucoxanthine.
  • Effet hypoglycémiant : En évaluant les effets d’une supplémentation en fucoxanthine, des chercheurs ont également constaté une diminution du taux de sucre dans le sang (glycémie).

Intérêt thérapeutique

En raison de son pouvoir antioxydant et de ses vertus minceur, la fucoxanthine du wakamé suscite l’intérêt des chercheurs pour prévenir certaines maladies. Ce principe actif pourrait en effet contribuer à :

  • Prévenir le syndrome métabolique : Grâce à ses effets hypolipémiant et hypoglycémiant, la fucoxanthine du wakamé présente un intérêt thérapeutique contre le diabète de type 2, le surpoids et l’obésité.
  • Prévenir les maladies cardiovasculaires : En limitant certains troubles métaboliques, la fucoxanthine du wakamé pourrait également contribuer à la prévention de certaines maladies cardiovasculaires.

Effets potentiels à l’étude

Des études récentes suggèrent que le wakamé pourrait également contribuer à prévenir le développement de cellules cancéreuses grâce à plusieurs effets bénéfiques de la fucoxanthine :

  • Effet anti-angiogénique : D’après les premiers résultats, la fucoxanthine pourrait s’opposer à l’angiogenèse, un mécanisme impliqué dans le développement de tumeurs malignes.
  • Effet anti-carcinogénique : Grâce à son effet anti-angiogénique, la fucoxanthine pourrait ainsi prévenir ou réduire le développement de cancers.

Dosage et posologie

posologie wakamé

D’après les études menées à ce sujet, il faut compter entre 100 et 500 mg de wakamé par jour pour bénéficier de ses atouts minceur. Néanmoins, cette posologie usuelle peut varier lorsqu’il est associé à d’autres principes actifs, comme c’est le cas dans de nombreuses formulations minceur. Il convient alors de se référer au dosage et à la posologie proposés par les fabricants.

Pour une efficacité optimale, les compléments alimentaires à base de wakamé doivent être pris avec un grand verre d’eau.

Contre-indication, danger(s) et effet(s) secondaire(s)

Etant donné la forte teneur en iode et en vitamine K du wakamé, cette algue est contre-indiquée pour :

  • les personnes allergiques à l’iode
  • les patients atteints d’une pathologie de la thyroïde
  • les personnes qui suivent un traitement à base d’anticoagulants

Avant de commencer une cure en compléments alimentaires, il est également conseillé aux femmes enceintes ou allaitantes de demander un avis médical. En cas de doute, il est toujours recommandé de se rapprocher d’un professionnel de santé.

Associations suggérées

Perte de poids : Guarana, chicorée

Informations complémentaires

Le wakamé est une algue très étudiée ces dernières années. De nouvelles études scientifiques peuvent venir contredire ou compléter les informations de cette fiche. En cas de doute, il convient de se rapprocher d’un professionnel de santé.

Sources

Régine Quéva, Catherine Le Joncour, Wakamé, Algues gourmandes: Les vertus de la mer sont dans l’assiette, Flammarion - 160 pages

Carole Dougoud Chavannes, Les algues de A à Z, Jouvence, 16 avr. 2014 - 224 pages

Gisèle Hartung, Wakame, Osez les algues dans votre assiette, BoD - Books on Demand, 28 févr. 2017 - 72 pages.

Québec Amérique, Wakamé, L’Encyclopédie visuelle des aliments, Québec Amerique, 1996 - 688 pages.

Isabelle Bruno, Isabelle Boffelli, Wakamé, Le guide des aliments bien-être: 100 ingrédients et recettes inédites pour préserver sa santé, Hachette Pratique, 9 mars 2016 - 256 pages.

Yue PY, et al., Angiosuppressive properties of marine-derived compounds-a mini review, Environ Sci Pollut Res Int, 2017 Apr, 24(10):8990-9001.

Muradian Kh, et al., Fucoxanthin and lipid metabolism: A minireview, Nutr Metab Cardiovasc Dis, 2015 Oct, 25(10):891-7.

Martin LJ, Fucoxanthin and Its Metabolite Fucoxanthinol in Cancer Prevention and Treatment, Mar Drugs, 2015 Jul 31, 13(8):4784-98.

Gammone MA, D'Orazio N, Anti-obesity activity of the marine carotenoid fucoxanthin, Mar Drugs, 2015 Apr 13, 13(4):2196-214.

Maeda H, et al., Seaweed carotenoid, fucoxanthin, as a multi-functional nutrient, Asia Pac J Clin Nutr., 2008;17 Suppl 1:196-9.

Hayato Maeda, Nutraceutical Effects of Fucoxanthin for Obesity and Diabetes Therapy: A Review, Journal of Oleo Science, Vol. 64 (2015) No. 2 p. 125-132.

Fung A, Hamid N, Lu J, Fucoxanthin content and antioxidant properties of Undaria pinnatifida, Food Chem, 2013 Jan 15;136(2):1055-62.

Anses, Wakamé (Undaria pinnatifida), séchée ou déshydratée, Table Ciqual 2016, Composition nutritionnelle des aliments, pro.anses.fr/tableciqual (consulté le 16/07)

Produit(s) contenant du wakamé

Retour haut de page