Shiitake

Shiitake

Fiche de synthèse

Nom commun Shiitake
Autre(s) nom(s) Shii-Také, Lentin du chêne
Nom(s) scientifique(s) Lentinus edodes, Lentinula edodes
Famille Marasmiaceae (Polyporaceae)
Origine Extrême-Orient
Partie(s) utilisée(s) Totalité du champignon
Principaux actifs Bêta-glycanes (lentinane), éritadénine, ergothionéine, vitamines, minéraux
Propriété(s) associée(s) Stimulant immunitaire | Pouvoir antioxydant

Qu'est-ce que le shiitake ?

Le shiitake est un champignon asiatique qui connaît actuellement un succès croissant, notamment en France. Il peut être intégré à certaines préparations culinaires, mais il peut aussi être utilisé à des fins thérapeutiques. En effet, le shiitake présente une excellente composition nutritionnelle et renferme également plusieurs principes actifs naturels. Il agit principalement comme stimulant immunitaire pour tonifier l’organisme et renforcer les défenses naturelles.

Origine, habitat et culture

Shiitake est un terme japonais qui désigne le champignon Lentinus edodes. Le terme take signifie champignon tandis que le terme shii fait référence à l’arbre shii (Castanopsis cuspidata) sur lequel pousse le shiitake.

Si le Japon est le principal producteur de shiitake, ce champignon est aussi cultivé et consommé dans d’autres régions asiatiques.

La Chine serait d’ailleurs le premier pays à avoir mis en place la culture du shiitake. En Asie, le shiitake est employé dans différentes préparations culinaires et fait également partie de la pharmacopée traditionnelle. Il est employé pour tonifier l’organisme et stimuler le système immunitaire.

Au fil des années, les atouts gustatifs et thérapeutiques du shiitake ont suscité un intérêt dans d’autres régions du monde. Ce champignon s’est notamment fait une place à la table des plus grands chefs étoilés. Il s’est également imposé parmi les produits de phytothérapie.

Origine_shiitake_geographie
Origine_shiitake_ingredient_cuisine

On dit que le shiitake est un champignon grégaire car il se développe en « colonies ». Il pousse sur les bois en décomposition. S’il a été découvert au Japon au pied des arbres shii (Castanopsis cuspidata), le shiitake peut aussi se retrouver sur de nombreux arbres feuillus. Il peut par exemple être récolté sur le chêne, le châtaignier, l’hêtre, l’érable, le peuplier, l’aulne ou encore les charmes. Le développement du shiitake nécessite un climat chaud et humide.

Ce champignon pousse ainsi naturellement dans différentes régions d’Asie de l’Est : Japon, Chine, Corée, Vietnam, Thaïlande, Birmanie, Taiwan, Philippines ou encore Papouasie-Nouvelle-Guinée. Pour répondre à la demande croissante, il existe désormais des cultures de shiitake. Il s’agit d’ailleurs d’un des champignons comestibles les plus cultivés au monde. Au début des années 2000, sa production était estimée à environ 2 millions de tonnes par an, ce qui le plaçait à la seconde place après le champignon de Paris (Agaricus bisporus).

Apparence, composition et format

Le shiitake est un champignon d’un diamètre de 5 à 20 cm. Son chapeau convexe présente une coloration brune-fauve sur lequel apparait des mèches ou écailles laineuses et blanches.

Les lamelles du shiitake sont serrées et blanches. Le pied est cylindrique, coriace, laineux et blanc. La chair du shiitake est également blanche.

La totalité du shiitake peut être utilisée. Le champignon peut être proposé entier pour un usage culinaire. A des fins thérapeutiques, il est possible de trouver le shiitake sous forme de poudre, d’extrait sec ou de gélules.

Le shiitake est riche en eau. Il contient également des macro-nutriments dont des protéines, des lipides et des glucides. Il renferme des glucides particuliers : les bêta-glucanes.

Il est également connu pour sa richesse en vitamines et minéraux. Les principaux composés d’intérêt sont :

  • le lentinane ;
  • l’éritadénine ;
  • l’ergothionéine ;
  • des vitamines du groupe B (B1, B2, B3, B5 et B12) ;
  • la vitamine D2 ;
  • des minéraux dont le calcium, le cuivre, le fer, le magnésium, le manganèse, le phosphore, le sélénium et le zinc.

Propriétés et effets recherchés

Proprietes_shiitake

Activité immunostimulante

Le shiitake fait partie de la famille des adaptogènes. Cela signifie qu’il est capable de tonifier l’organisme, stimuler ses défenses naturelles et renforcer sa résistance face aux facteurs de stress. Il présente ainsi des atouts non négligeables durant les périodes où le système immunitaire est affaibli ou sur-mobilisé, comme en automne et hiver avec les multiples agressions bactériennes et virales.

L’activité immunostimulante du shiitake est en grande partie liée à sa teneur en lentiane. Ce bêta-glucane est un polysaccharide très étudié. Depuis quelques années, les chercheurs s’intéressent notamment à ses bénéfices dans la prise en charge de certains cancers. Des premiers résultats encourageants ont été obtenus. Des études complémentaires sont en cours et devraient permettre de mieux comprendre l’étendue des bienfaits du shiitake.

Pouvoir antioxydant

La teneur en ergothionéine du shiitake lui confère une activité antioxydante. Il peut contribuer à lutter contre le stress oxydant, c’est-à-dire l’accumulation d’espèces oxydantes hyper-réactives. Ce phénomène est connu pour provoquer d’importants dommages cellulaires et favoriser le vieillissement prématuré de l’organisme.

Intérêt nutritionnel

D’un point de vue nutritionnel, le shiitake présente également un grand intérêt. Il apporte un large panel de vitamines et minéraux indispensables au bon fonctionnement de l’organisme.

Autres bienfaits à l’étude

Les chercheurs étudient d’autres bienfaits potentiels du shiitake. Certaines études suggèrent que ce champignon pourrait présenter des effets gastroprotecteurs. D’autres recherches ont quant à elles mis en évidence une activité antibactérienne qui pourrait être particulièrement intéressante dans la prise en charge des caries dentaires et des gingivites.

Enfin, le shiitake présenterait également des atouts pour améliorer le profil lipidique. Il permettrait de diminuer le taux de cholestérol et pourrait ainsi contribuer à lutter contre l’hypertension artérielle.

Dosage et posologie

Posologie_shiitake

Il n’existe à ce jour aucune recommandation spécifique à ce sujet. Actuellement, les dosages et les posologies proposés s’appuient sur l’usage traditionnel du shiitake et sur les dernières données scientifiques. La posologie proposée peut se situer entre 900 et 1400 mg de poudre par jour. Celle-ci varie notamment en fonction des besoins de chacun. En cas de doute, un avis médical est recommandé.

Contre-indication, danger(s) et effet(s) secondaire(s)

Contre-indications : Le shiitake est un champignon comestible consommé depuis plusieurs siècles en Asie. Il n’a révélé aucun danger pour l’organisme. Par mesure de précaution, l’usage de suppléments de shiitake reste déconseillé chez les femmes enceintes, les femmes allaitantes et les enfants.

Effets secondaires : A ce jour, aucun effet secondaire majeur n’a été rapporté suite à la consommation de shiitake. Seuls de rares et mineurs effets indésirables ont été constatés. Il s’agit essentiellement de troubles digestifs et réactions allergiques. Au moindre doute, il est recommandé de se rapprocher d’un professionnel de santé.

Associations suggérées

Immunité : Reishi

Informations complémentaires

Les bienfaits du shiitake font actuellement l’objet d’études complémentaires. Les résultats de ces travaux peuvent venir contredire ou compléter les informations de cette fiche. En cas de doute, il convient de se rapprocher d’un professionnel de santé.

Sources

K. Jones, Shiitake: The Healing Mushroom, Inner Traditions / Bear & Co, 1995, 120 pages.

P.M. Coates, M. Blackman, M.R. Blackman, G.M. Cragg, M. Levine, J.D. White, J. Moss, M.A. Levine, Encyclopedia of Dietary Supplements (Print), CRC Press, Déc. 2004, 840 pages.

P. Goetz, K. Ghédira, Phytothérapie anti-infectieuse, Springer Science & Business Media, Août 2012, 394 pages.

A. Zembron-Lacny, et al., Effect of shiitake (Lentinus edodes) extract on antioxidant and inflammatory response to prolonged eccentric exercise, J Physiol Pharmacol, Avr. 2013, 64(2):249-54.

HS. Kim, S. Kacew, BM. Lee, et al., In vitro chemopreventive effects of plant polysaccharides (Aloe barbadensis miller, Lentinus edodes, Ganoderma lucidum and Coriolus versicolor), Carcinogenesis, Août 1999, 20(8):1637-40.

X. Dai, et al., Consuming Lentinula edodes (Shiitake) Mushrooms Daily Improves Human Immunity: A Randomized Dietary Intervention in Healthy Young Adults, J Am Coll Nutr, 2015, 34(6):478-87.

C. Signoretto, et al., Effects of mushroom and chicory extracts on the shape, physiology and proteome of the cariogenic bacterium Streptococcus mutans, BMC Complementary and Alternative Medicine, 2013, 13:117.

C. Signoretto, et al., The anti-adhesive mode of action of a purified mushroom (Lentinus edodes) extract with anticaries and antigingivitis properties in two oral bacterial pathogens, BMC Complementary and Alternative Medicine, 2014, 14:75.

M. Zhu, T.H. Lew, C.T. Luk, Gastric protective effect of Lentinus edodes against ethanol-induced ulceration, Fitoterapia, 1997, LXVIII (6), 537-542.

Y. Yoshioka, et al., A repeated dose 28-day oral toxicity study of extract from cultured Lentinula edodes mycelia in Wistar rats, J Toxicol Sci, Oct. 2010, 35(5):785-91.

Vidal - EurekaSanté, Shiitaké, maïtaké et reishi, eurekasante.vidal.fr (Consulté le 30/09/2018).

Produit(s) contenant du shiitake

Retour haut de page